Les vœux de Jean-Michel Blanquer pour l’année 2019

Le ministre de l'Éducation nationale présente ses vœux à "ceux qui œuvrent chaque jour pour l’éducation, parents, professeurs, personnels de l’éducation".

© Capture d’écran YouTube

C’est par le biais d’une vidéo publiée sur le site du ministère de l’Éducation nationale que Jean-Michel Blanquer a présenté ses vœux pour cette nouvelle année 2019. Des vœux résolument tournés vers l’avenir, et vers l’école de la confiance.

Pour cette nouvelle année qui commence, Jean-Michel Blanquer a débuté ses vœux en rappelant la mission de l’école de la République. S’il est revenu brièvement sur le passé, le ministre s’est aussitôt projeté en 2019, année de nombreuses transformations pour l’école de la confiance. Cette année qui commence sera celle qui parachèvera le dédoublement des classes de CP et de CE1 en REP et REP+ et profitera dès la rentrée à 300 000 élèves. Autre axe majeur de cette transformation de l’école : la scolarisation obligatoire dès 3 ans pour donner « toutes les chances aux enfants » d’avoir les bases solides « en vocabulaire, en lecture, en grammaire, en orthographe et en mathématiques », ces bases qui leur permettront d’avoir « un bon parcours de vie ». L’école se veut donc être un tremplin d’avenir et ce dès le plus jeune âge.

Ensuite, le ministre a évoqué la transformation du lycée. Jean-Michel Blanquer juge la réforme du lycée importante pour mieux aider les lycéens à se projeter « dans la poursuite de leurs études, ou dans leur insertion sur le marché de l’emploi ».

Miser sur « la confiance et l’optimisme » en 2019

Jean-Michel Blanquer n’aurait pas pu poursuivre ses vœux pour cette année 2019 sans s’adresser au personnel de l’Éducation nationale à qui il exprime sa gratitude. Ainsi, à celles et ceux qui subissent des violences, qu’elles soient verbales ou physiques, le ministre rappelle le soutien de l’institution. Il conclut son allocution en rappelant les enjeux de l’école, à savoir : « l’inclusion des élèves en situation de handicap, le respect de la laïcité, la lutte contre les discriminations et le harcèlement, et enfin l’égalité fille – garçon ». Plus que jamais, le ministre souhaite une école « tournée vers l’avenir et la transmission de valeurs », une école vectrice de progrès, d’émancipation qui prône « la confiance et l’optimisme ».

 

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.