Getty

L’heure de la rentrée a sonné pour plus de 12 millions d’élèves. Après la pré-rentrée des 866.000 enseignants hier, c’est au tour des élèves, de la maternelle au lycée, de retrouver ce mardi 1er septembre le chemin de l’école. Une rentrée scolaire pas comme les autres, marquée par la lutte contre l’épidémie du coronavirus.

Le masque, l’accessoire indispensable

Pour cette rentrée inédite, les gestes barrières sont plus que jamais à l’ordre du jour. Cette année, une nouvelle fourniture scolaire s’est glissée dans le cartable des élèves : le masque lavable ou jetable, accessoire indispensable de cette rentrée scolaire. Les élèves de plus de 11 ans doivent le porter obligatoirement dans les espaces clos ainsi que pendant la récréation. Un masque à la charge des familles faute de soutien de l’Etat sauf dans certains départements. Tous les enseignants, y compris ceux de maternelle, sont aussi tenus de porter un masque.
Par ailleurs, en plus du lavage des mains réguliers, la distanciation physique devra aussi être respectée dans la mesure du possible. Ces nouvelles règles ont été publiées dans un protocole sanitaire actualisé fin août sur le site du ministère.

« N’ayez pas peur »

Selon Jean-Michel Blanquer, la réouverture des écoles a été « bien préparée ». « Dans le primaire, on a recruté plus, je n’ai pas d’inquiétudes et on a des moyens de remplacements », a assuré le ministre lors d’un déplacement dans un lycée pro ce lundi. Il a malgré tout reconnu qu’il y « aura des exceptions, mais la rentrée sera aussi normale que possible » et il ne « manquera pas d’enseignants dans les classes », a-t-il prévenu.

Ce matin, sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer a adressé un message fort aux parents craignant de mettre leurs enfants à l’école à cause du coronavirus. « N’ayez pas peur. L’éducation, c’est fondamental, l’école, c’est fondamental », a-t-il ainsi rappelé.