Jean-Michel Blanquer et Julien Denormandie présentent les futures « cités éducatives »

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement se rendent ce jeudi 2 mai dans le Pas-de-Calais. L’occasion pour les deux ministres de dévoiler la liste des territoires éligibles au label de "Cités éducatives".

© Getty Images

En déplacement à Arras et Lens, Jean-Michel Blanquer et Julien Denormandie vont présenter la liste des 80 communes ou quartiers labellisés « cités éducatives ».

Annoncées en novembre 2018 à Nîmes, les « cités éducatives » sont un nouveau dispositif interministériel et s’adresseront, en premier lieu, « aux plus grands quartiers prioritaires, en renouvellement urbain et sans mixité sociale ni scolaire » précise le ministère de la cohésion des territoires. Ce dispositif permettra de « coordonner les moyens publics et de mettre en cohérence les projets de la communauté éducative ».

 

Le nouveau label, mesure phare du rapport Borloo sur la politique de la ville, doit répondre à trois grands objectifs : « conforter le rôle de l’école et la réussite scolaire, assurer la continuité éducative dans le temps périscolaire et ouvrir le champ des possibles » explique Vincent Léna, coordonnateur national du programme interministériel.

En d’autres termes, les futures « cités éducatives » devront aider à prévenir le décrochage scolaire et à favoriser la réussite éducative. Cette certification, mise en place dès la rentrée 2019, sera attribuée aux territoires « qui montrent leur détermination à faire de l’éducation une grande priorité partagée », et s’adressera, en priorité, « aux grands quartiers prioritaires, en renouvellement urbain et sans mixité scolaire » comme l’a annoncé Vincent Léna.

Jean-Michel Blanquer et Julien Denormandie ont retenu les territoires concernés par ces futures « cités éducatives » parmi plus de 130 candidatures. L’expérimentation concernera une soixantaine de grands quartiers parmi les plus fragiles, répartis dans 11 régions et hébergeant environ un million d’habitants précise une note du ministère de la cohésion des territoires.

Une enveloppe de 34 millions d’euros par an

Le label d’excellence de « cités éducatives » permettra aux territoires de bénéficier d’un accompagnement méthodologique et financier. Le projet de loi de finances 2019 prévoit ainsi « une enveloppe de 34 millions d’euros dédiée au programme des cités éducatives, et des autres mesures qui pourront y contribuer directement, en plus des moyens des autres ministères » précise Vincent Léna. Au total, « près de 100 millions d’euros de 2020 à 2022 » seront attribués par le ministère de la Ville.

Le projet de « cités éducatives » s’inscrit dans les mesures nationales de soutien à la réussite éducative et s’appuie sur l’expérimentation menée depuis 2017 à Grigny.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.