100 millions d’euros sur trois ans pour les 80 cités éducatives

80 villes ou communes en zones prioritaires ont été labellisées Cités éducatives. Dès cette rentrée, elles vont bénéficier de moyens supplémentaires pour mener à bien des projets autour de l'école. Présentation.

Getty images

La liste des 80 cités éducatives a été dévoilée jeudi 5 septembre par le gouvernement. Une cité éducative est un dispositif qui unit tous les acteurs de terrain de zones prioritaires autour de l’éducation – écoles, universités, entreprises, centres culturels et sportifs, associations… – en vue de la réussite des enfants et des jeunes, de 3 à 25 ans, en proposant en particulier des activités périscolaires.

La mise en place des cités éducatives dès cette rentrée vient du plan Borloo pour les banlieues remis au gouvernement en 2018, et visant à une grande mobilisation en faveur des quartiers prioritaires. Rénovation urbaine,  aide sociale, plus de médecine scolaire, budget alloué aux chefs d’établissement pour gérer les urgences sociales, cantine scolaire gratuite pour les plus défavorisés… ce sont quelques-unes des mesures prévues par le dispositif. Parmi les cités éducatives, on compte Venissieux (quartier Les Minguettes), le Grand Mirail à Toulouse, Les Beaudottes à Sevran, Amiens Nord, Bondy Nord, la Grande Borne à Grigny, La Courneuve, les Hauts de Rouen, Mantes-la-Jolie (quartier le Val Fourré)…

Lutte contre le décrochage scolaire

La lutte contre le décrochage scolaire est un des axes prioritaires du dispositif comme nous l’expliquait en mai dernier Raphael Cognet, maire de Mantes-la-Jolie, labellisée cité éducative :« Les élèves décrocheurs, c’est parfois entre le CM2 et la 6ème, mais cela commence déjà dans le premier degré ». « Nous devons déterminer les axes prioritaires pour pallier les difficultés et pour moi ça commence avec le niveau de français et l’acquisition du langage, car on retrouve encore ces difficultés chez nos jeunes à l’âge de 16 ans ».

Les cités éducatives vont bénéficier de 34 millions d’euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans, pour financer des actions scolaires et périscolaires, ont indiqué les ministres de l’Education Jean-Michel Blanquer et de la Cohésion des Territoires Julien Denormandie jeudi 5 septembre à Clichy-sous-bois.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.