vacances scolaires
© coco – Fotolia.com

Les « vacances apprenantes » de Jean-Michel Blanquer n’ont visiblement convaincu ni les profs ni les parents d’élèves. En réaction au dispositif proposé par le ministre de l’Education nationale, la fédération de parents d’élèves FCPE lance les « vacances reposantes ».

« Les parents sont les grands oubliés du plan de dé-confinement »

Les « vacances reposantes » sont des « escapades » à la mer organisées pour 500 jeunes et leurs parents. « La gratuité pour les familles est évidemment le principe retenu dans le cadre de l’organisation de ce projet », précise la FCPE dans un communiqué publié hier. « Aucune participation financière au voyage n’est demandée. Les familles prévoient uniquement leur pique-nique et le petit matériel qu’elles souhaitent prendre pour la journée ». Une première journée sera organisée à Dieppe le 11 juillet. « Une opération destinée à être renouvelée pendant toute la période estivale et dans différents lieux de France, notamment le 26 juillet prochain à Port-La-Nouvelle dans l’Aude », indique la FCPE.

« Les vacances, pour la FCPE, riment avec repos, détente et jeu. Oui, les enfants et leurs parents et particulièrement les familles les plus éprouvées, ont besoin de partir ailleurs, de vivre ensemble autre chose, et surtout de lâcher prise », estime en effet la fédération. Pour certaines familles, « il a été compliqué de ‘ne pas craquer’ pendant le confinement, dans des environnements stressants : logements exigus, baisse ou perte de revenus, enfants peinant à suivre une ‘continuité pédagogique’, mal-être, impact sur la santé comme les troubles du sommeil… ». Et « les parents sont les grands oubliés du plan de dé-confinement », constate-t-elle.

Les profs peu enthousiasmés par le dispositif

Les parents d’élèves ne sont pas les seuls à bouder le dispositif « Vacances apprenantes » proposé par le ministère de l’Education nationale. Alors que Jean-Michel Blanquer pensait pouvoir « compter sur la mobilisation des partenaires associatifs comme sur celle des professeurs », ces derniers ne se bousculent pas pour participer.