La suppression de la bataille de Verdun des programmes d’Histoire fait polémique

La suppression annoncée de l’étude de la bataille de Verdun dans le programme scolaire des classes de 1ère au profit de la bataille de la Somme a suscité l’émoi ce week-end.

© Getty Images

La bataille de Verdun, grand chapitre des programmes d’Histoire va-t-elle disparaître au profit de la bataille de la Somme, jugée plus « internationale » ? C’est ce qu’a annoncé un article du journal l’Est Républicain en suscitant la polémique et l’émoi de nombreux élus et historiens.

À l’image de Samuel Hazard, maire de Verdun et ancien professeur d’histoire, qui évoque « une deuxième mort pour ces soldats, sur ce territoire sacré et martyr ! » dans une lettre adressée à Emmanuel Macron. Jean Rottner, président de la région Grand Est, Nadine Morano, Valérie Pécresse ou également Gérard Longuet ont tous réagi.

 

La bataille de Verdun, évènement majeur de la Première guerre mondiale n’apparaît plus dans les nouveaux programmes de première annoncés pour la rentrée 2019. Un constat souligné lors d’une session du conseil départemental de la Meuse et basé sur la publication en janvier dernier du bulletin officiel de l’Éducation nationale. Ce dernier fixe pour la rentrée 2019 « 11 à 13 heures consacrées à la Grande Guerre ». Dans ces heures du programme d’Histoire, des « points de passage et d’ouverture » sur la Grande Guerre seront proposés, parmi lesquels l’offensive des Dardanelles ou la bataille de la Somme. Et en effet, la bataille de Verdun ne figure pas de manière explicite dans le B.O.

Jean-Michel Blanquer monte au front

Face à la polémique, le ministre de l’Éducation nationale l’assure : « La bataille de Verdun sera évidemment étudiée en première ». Il dément ainsi les accusations et poursuit sur Twitter : « elle n’était pas dans les précédents programmes. Les nouveaux sont plus détaillés et chronologiques. Avec une partie sur la guerre de position. Verdun, déjà étudié en troisième, est indissociable de la bataille de la Somme ».


Car en effet, la bataille de Verdun est déjà enseignée au collège, comme le rappelle le syndicat Snes-FSU.

Des professeurs d’histoire-géographie ont également réagit sur Twitter, dénonçant une fausse polémique, à l’image de Thibaut Poirot, ou Défendin Détard, qui appelle « à faire confiance aux profs !!! »

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.