Parcoursup : ce qui change en 2019

La plateforme d'orientation post-bac fait peau neuve. Les lycéens exprimeront leurs choix d'orientation avec trois grandes nouveautés pour les accompagner. Le point sur ce qui change sur Parcoursup en 2019.

© Getty Images

Les lycéens en terminale ont rendez-vous le 22 janvier sur Parcoursup, pour s’inscrire et formuler leurs vœux d’orientation pour leurs études supérieures. Face aux critiques formulées contre la plateforme depuis de sa création, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a réagi. Calendrier raccourci, points d’étape, répondeur téléphonique, autant de nouvelles dispositions pour éviter le stress des futurs bacheliers et accélérer la procédure.

1 – Un calendrier raccourci

Comme l’annonçait Frédérique Vidal en décembre dernier, la plateforme Parcoursup – consultable depuis le 20 décembre – resserre son calendrier. En effet, la phase principale habituellement ouverte jusqu’au début du mois de septembre, s’achèvera cette année le 19 juillet. Le délai de réponse accordé aux bacheliers est lui aussi raccourci, passant à 5 jours, quand en 2018 ils avaient une semaine. Ainsi du 15 au 19 mai, les candidats devront donner une réponse aux établissements leur ayant fait une proposition d’admission. Et, dès le 20 mai, ils n’auront plus que trois jours. Ces délais plus courts auront pour but d’accélérer non seulement les choix des candidats, mais aussi et surtout de faire baisser le nombre de candidats «en attente».

2 – Des points d’étape mis en place à 3 moments clés

Autre grande nouveauté annoncée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, la mise en place d’un dispositif en trois étapes pour aider les candidats hésitants. Celui-ci débutera après les épreuves écrites du baccalauréat (du 17 au 24 juin), et concernera ceux qui n’auront toujours pas accepté de proposition. Dans le cadre de ce nouveau dispositif, les candidats recevront  une « demande de bilan » à trois reprises : le 25 juin, le 6 juillet (au lendemain des résultats du baccalauréat) et à la fin de la phase principale (du 17 au 19 juillet).

Enfin, des rendez-vous individuels ou collectifs seront proposés aux candidats qui n’auront reçu que des réponses négatives à leurs vœux en filière sélective. Ainsi, dès le 15 mai, ces entretiens qui pourront avoir lieu dans les établissements, aideront les lycéens à élaborer leur nouveau projet d’orientation, grâce au soutien de professionnels de l’accompagnement scolaire indique Aef.

3 – Un répondeur automatique

Disponible dès le 25 juin, ce service permettra aux candidats qui ont finalisé leur choix d’orientation de demander à la plateforme Parcoursup de « répondre à leur place aux propositions qu’ils reçoivent et ainsi profiter sereinement de leur été ».

4 – Une aide à la mobilité

Afin d’accompagner les futurs bacheliers à poursuivre leurs études supérieures, même en dehors de leur académie, Frédérique Vidal va débloquer 7 millions d’euros « pour accompagner les mobilités ». L’idée est de proposer une aide financière d’un montant de 200 à 1 000 euros, pour que davantage d’étudiants acceptent des places vacantes « dans des filières qui les intéressent et ce même si elles sont éloignées de leur domicile » expliquait la ministre dans une interview à Europe 1. Expérimentée en juillet dernier dans le cadre de Parcoursup, cette aide pourrait bénéficier  » à peu près 10 000 jeunes » d’après Frédérique Vidal.

La version modernisée et enrichie de la plateforme Parcoursup compte cette année « plus de 14 000 formations disponibles » avec notamment « de nouvelles écoles, des formations du sport mais aussi près de 350 Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et 150 Etablissements de Formation en Travail Social (EFTS) ». En mettant en place toutes ces nouveautés, Frédérique Vidal espère stopper les critiques essuyées par Parcoursup depuis sa création, et « renforcer l’accompagnement des candidats » afin qu’ils trouvent « leur place dans l’enseignement supérieur » comme expliqué dans un communiqué du ministère publié vendredi 11 janvier.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.