À l’école primaire, les enseignants français encadrent 22 élèves, contre 19 en moyenne en Europe/Image Getty

La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance a publié le 22 décembre 2022 son rapport “L’Europe de l’Éducation en chiffres”. Ce document a pour but selon la Depp, de “situer la France par rapport à ses voisins européens en matière d’éducation” en offrant « un panorama complet d’indicateurs et d’analyses« .

Un outil dont se félicite le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye, qui dans la préface du rapport écrit : « les outils de l’Organisation de coopération et de développement économique sont devenus fondamentaux […] pour les domaines que j’ai posés comme prioritaires pour les politiques éducatives : l’exigence pédagogique, le bien-être des élèves, la réduction des inégalités, ainsi que le statut et la rémunération des enseignants. »

Ce rapport souligne pourtant le retard de la France dans de nombreux domaines en matières d’éducation, à commencer par la gestion de ses effectifs d’élèves.

La France, championne d’Europe des classes surchargées

Régulièrement critiquées pour être surchargées, les classes en France « présentent la taille moyenne la plus élevée » en Europe avec une moyenne de 22 élèves par classe pour le niveau élémentaire. Le minimum étant observé en Grèce, en Lettonie et en Pologne, avec 17 élèves par classe.
Pour le collège, « c’est à nouveau en France que les classes sont les plus chargées, en moyenne avec 26 élèves, puis en Espagne avec 25 élèves par classe, tandis que la Lettonie présente à nouveau le plus faible effectif moyen par classe (17) » selon le rapport de la Depp.

A savoir que la moyenne dans l’Union Européenne est de 19 élèves par classe en élémentaire, et 21 au collège.

Selon ce rapport, les résultats sont à mettre en perspective avec les effectifs totaux d’élèves. « Au total, sur l’ensemble des deux niveaux, la France est le pays avec le plus grand nombre d’élèves (7 725 600 élèves), ce qui donne des taux d’encadrements (nombre d’élèves par enseignant en équivalent temps plein) plus élevés pour les enseignants français.

Un taux d’encadrement moins chargé au lycée

La France est donc également championne d’Europe du taux d’encadrement avec 23,2 élèves par enseignant pour le préélémentaire et 18,4 pour l’élémentaire. L’écart avec l’Allemagne est par exemple très marqué puisque ces derniers ont un taux d’encadrement à 9,2 élèves par enseignant en préélémentaire et 14,9 en élémentaire.

Dans le premier cycle du secondaire (au collège), le taux est également plus fort en France (14,6) qu’en Allemagne (12,8), mais de manière moins marquée. En revanche, dans le second cycle de l’enseignement secondaire général (lycée), le taux en France (11,3) se situe en dessous de nombreux pays, notamment l’Allemagne (12,2).

Selon le rapport, dans les 27 pays de l’Union européenne, le taux d’encadrement est en moyenne plus fort dans le premier degré (12,8 élèves dans le préélémentaire et 13,6 dans l’élémentaire) que dans le second (11,8 dans le premier cycle et 11,2 dans le second).