Article publié le 7 septembre, mis à jour 17H45

12.4 millions d’élèves ont retrouvé le chemin de l’école jeudi 2 septembre. Quelques jours après la rentrée scolaire, de nombreux élèves ont été contrôlés positifs au Covid-19. C’est le cas notamment à Perpignan, Marseille, Limoges, dans le Nord-Pas-de-Calais ou encore dans les Landes. Selon le protocole sanitaire de niveau 2, adopté par le ministre de l’Education, un cas positif dans une classe de primaire implique la fermeture de celle-ci pendant 7 jours. Au collège et au lycée, en revanche, seuls les élèves non-vaccinés devront respecter une période d’isolement de sept jours.

Sur Twitter, enseignants et parents témoignent de ces fermetures de classes quelques jours après la rentrée scolaire :

De nombreuses classes ont donc fermé, obligeant les parents à s’organiser pour garder leurs enfants. A ce jour, 545 classes sont fermées d’après Jean-Michel Blanquer.

Campagne de vaccination : déployée jusqu’aux vacances de la Toussaint

Parallèlement, une campagne de vaccination anti-Covid a été lancée dans les collèges et lycées pour limiter les contaminations. Les jeunes de 12 à 15 ans qui souhaitent se faire vacciner doivent se munir d’une autorisation parentale. En revanche, ce document n’est pas nécessaire pour les élèves âgés de plus de 16 ans. Comme le précise LCI, « un entretien obligatoire est effectué avec le médecin avant l’injection ».
Cette campagne de vaccination, qui a déjà débuté, sera déployée progressivement jusqu’aux vacances de la Toussaint.