© Getty Images

Dès la rentrée 2021, une nouvelle voie d’accès à la préparation du concours de professeur des écoles sera possible dans 25 universités, dès la première année de licence.

Le ministère de l’Enseignement supérieur a publié hier, lundi 7 décembre, un communiqué annonçant le lancement officiel de ces 25 parcours pilotes.

https://twitter.com/ASBarthez/status/1336067839787225095

Formation à l’université et au lycée

Des universités de toute la France , en lien avec des lycées, telles que l’Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, en lien avec le lycée Léon Blum de Créteil, l’Université des Antilles, pôle Guadeloupe, en lien avec le lycée de Baimbridge de Pointe-à-Pitre, l’Université Toulouse III Paul Sabatier, en lien avec le lycée Bellevue de Toulouse, proposeront ces nouveaux parcours. Toutes les disciplines de licence sont concernées. Ces nouveaux parcours permettront à des promotions de 30 à 40 étudiants maximum de suivre un enseignement disciplinaire, accompagné d' »une forte professionnalisation et d’une initiation à la recherche. » La professionnalisation passera entre autres par des stages et un accompagnement individualisé.

Dans ces nouvelles licences, l’enseignement disciplinaire se fera à l’université et une autre partie des contenus, dédiée à l’enseignement des fondamentaux se fera en lycée. L’emploi du temps proposé sur les 3 années de licence devrait être le suivant d’après un article de l’OZP, qui cite Touteduc.fr :

En L1, les élèves auront 75% de leurs enseignements en lycée et 25 % à l’université, en L2, 50% lycée – 50% université, en L3, 25% lycée – 75% université, avec 3 semaines de stage en L1 et L2 et 4 en L3. Sont prévus en lycée des enseignements de français (étude de la langue et littérature, 6h/semaine en L1, 5 en L2, 4 en L3) , de mathématiques (mêmes horaires), de « philosophie morale et politique (laïcité, valeurs de la République…) (2h), d’EPS (2h), d’Histoire-géographie (2h puis 3h), de Sciences et technologie (2h puis 3h), de Langue vivante (2h puis 3h), d’arts plastiques et éducation musicale (2h puis 3h) ainsi qu’un « accompagnement individualisé » (3h),