© Getty Images

Interrogé lundi 22 juin sur France Inter, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions sur le déroulement de la rentrée de septembre.  Il souhaite lancer « un plan ultra volontariste » pour lutter contre le décrochage scolaire engendré par près de deux mois de fermeture des écoles en raison du Covid-19. Selon le ministre, 500 000 élèves se trouvaient en situation de décrochage scolaire à la levée du confinement.

Après « les vacances apprenantes » pendant la pause estivale, le ministre de l’Education souhaite mettre en place des évaluations à la rentrée 2020 dans tous les niveaux. « J’y tiens beaucoup, pour le CP et le CE1 on l’a déjà fait ces dernières années. En 6e, on va avoir une évaluation particulièrement robuste, notamment sur le français et les mathématiques, de façon à déclencher ensuite de l’aide personnalisée », a détaillé le ministre. Tous les niveaux seront concernés mais ce sera « systématique et obligatoire pour le CP, CE1, 6e et seconde ».

Ce sera aux établissements de « concevoir leur propre manière de faire ce rattrapage en leur donnant des moyens, en heures supplémentaires, mais aussi en liberté d’organisation. », a-t-il expliqué. « Beaucoup de marge de manœuvre sera ainsi laissée ».

Sur les réseaux sociaux, et notamment Twitter, ce nouveau dispositif a beaucoup fait réagir les enseignants :