Sélectionner une page

Retraite : les syndicats d’enseignants reçus par le ministre de l’Éducation

Ce vendredi, Jean-Michel Blanquer a reçu les syndicats d’enseignants, en colère contre la future réforme des retraites.

Retraite : les syndicats d’enseignants reçus par le ministre de l’Éducation
Vesnaandjic | Getty Images

Après 9 jours de mobilisation et une manifestation nationale prévue mardi 17 décembre, la grève ne présente pas de signe d’essoufflement.
Mercredi 11 décembre, Édouard Philippe avait pourtant essayé de rassurer les enseignants dans son discours prononcé devant le Conseil économique, social et environnemental : « je prends des engagements fermes pour les enseignants. Il serait inacceptable que les enseignants perdent le moindre euro de pensions ». Dans ses annonces, le Premier ministre a confirmé que le processus de revalorisation salariale pour maintenir le niveau des pensions se fera « progressivement et nous commencerons dès 2021 ».

« Nous demandons que s’ouvrent de vraies négociations »

Or, les syndicats d’enseignants ne semblent pas convaincus. Sur Radio Classique, le secrétaire général de la FSU, récemment élu, Benoît Teste, a estimé que le Premier ministre ne concédait « rien » dans son discours et qu’il était « pétri de contradictions ».

Pour tenter d’apaiser les tensions, le ministre de l’Education nationale reçoit dès aujourd’hui les organisations syndicales d’enseignants. « Depuis longtemps nous demandons que s’ouvrent de vraies négociations. Cela fait des semaines qu’il faut que nous parlions chiffres avec le ministère » déplore Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-Unsa, interviewé par l’AFP. Pour lui, le fait qu’il n’y ait aucune donnée chiffrée dans les discours du gouvernement « fait penser aux enseignants qu’il y a un piège ». Il estime que les dernières prises de parole du Premier ministre et de Jean-Michel Blanquer n’ont fait que « faire grandir le sentiment de défiance et d’inquiétude » chez les enseignants.

De son côté, Francette Popineau, co-secrétaire générale du SNUIpp-FSU, affirme sur AFP que cette réforme « servirait à repenser notre métier, et donc travailler plus sans gagner plus, alors que par exemple nous travaillons déjà 20 jours sur l’ensemble de nos vacances ».

Enfin, dans un communiqué, le Snes-FSU Lorraine annonce que le Premier ministre et le ministre de l’Education nationale se rendront à Nancy ce vendredi pour « débattre avec une centaine d’enseignants » sur le « projet de réforme des retraites ».

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.

E-books gratuits

160 e-books à télécharger gratuitment

Newsletter

Dernier Reportage

Chargement...