Getty

A la mi-mars, le ministre de l’Education nationale annonçait que près de 800 élèves ukrainiens avaient été accueillis dans les écoles françaises depuis le début de la guerre en Ukraine. Début avril, ils étaient près de 7000 élèves ukrainiens scolarisés en France.

Selon le dernier point de situation publié le 13 mai, ils sont désormais 15 913 à être scolarisés en France, dont 10% en lycée, 32% en collège, 39% en élémentaire et 19% en maternelle. Ils étaient 14 452 la semaine passée.

Des professeurs ukrainiens recrutés

« Des professeurs ukrainiens » ont aussi été recrutés et « l’enseignement à distance s’approfondit encore pour garder le lien », avait par ailleurs déclaré le ministre de l’Education nationale dans un tweet.

Ces nouveaux élèves sont répartis dans les classes de différentes académies sur tout le territoire français : une « cellule de crise » est mise en place dans chaque rectorat. Ne parlant pas français, ils bénéficient d’un enseignement renforcé de la langue grâce aux classes allophones (UPE2A).

Garder le lien avec l’école ukrainienne

L’un des enjeux majeurs de l’accueil de ces enfants est de leur permettre de garder un lien fort avec le système éducatif ukrainien. Pour y travailler, une « cellule Ukraine » a été créée dans chaque académie par le ministère de l’Education nationale.

« Il y a plusieurs aspects : la scolarisation, mais aussi les ressources pédagogiques pour les professeurs. On en a déjà produit pour que les professeurs sachent parler de l’Ukraine et de la situation aux enfants. Nous avons aussi à faire attention à ce qu’ils gardent le lien avec leur pays »

Jean-Michel Blanquer, propos rapportés par Le Parisien

Les enfants peuvent par ailleurs suivre les programmes scolaires ukrainiens grâce au numérique, via des plateformes en ligne.

L’Onisep propose aussi en langue ukrainienne la série vidéo « L’Ecole expliquée aux parents ». Composée de 4 vidéos, elle présente aux parents ukrainiens de « façon claire et synthétique », le fonctionnement de l’école en France : ses missions, ses valeurs, l’organisation de la vie à l’Ecole ou encore ses apprentissages.

Enfin, pour répondre aux questions des élèves sur le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine, les enseignants ont à leur disposition de nombreuses ressources pédagogiques sur internet, dont celles du site Eduscol.