lycee classe vide sans professeur
© Igor Mojzes – Fotolia.com

Le ministère de l’Education nationale publie chaque semaine, depuis septembre 2020, les chiffres de contaminations du premier et second degrés réunis.

Augmentation de 2 065 élèves positifs en 24h

Ce vendredi, le point de situation du ministère fait état de 4 992 classes fermées, primaire et secondaire confondus. 32 structures scolaires sont par ailleurs totalement fermées (25 écoles, 6 collèges et 1 lycée).

9 536 cas confirmés ont été détectés chez les élèves sur les 7 derniers jours, avec une augmentation de 2 065 en 24h. Le nombre de personnels positifs s’élève à 768 sur les 7 derniers jours, avec une augmentation de 176 en 24h.

Le ministère a également publié les résultats des tests salivaires effectués chez les personnels et les élèves de primaire entre le 26 avril et le 3 mai. Sur les 207 554 tests réalisés, 0,18 % étaient positifs. Libération estimait hier que les contaminations d’élèves de primaire « ont significativement baissé pendant la fermeture des écoles ». Sur les 244 944 tests réalisés entre le 22 et le 29 mars en effet, 0,45 % s’étaient révélés positifs

Cela fait une semaine que les cours en présentiel ont repris dans le secondaire. Les lycées sont en demi-jauge, ainsi que les classes de 4e et 3e des départements les plus touchés par le virus. Les écoles primaires, elles, ont rouvert depuis le 26 avril.

231 personnels du 1er degré positifs en 7 jours

Vendredi dernier, une semaine après la rentrée des primaires, le point de situation faisait état de 1 118 classes fermées, sur 289 380. 19 écoles (maternelles et élémentaires) étaient totalement fermées, sur les 50 100 en France.

Sur les 7 derniers jours, 2 067 élèves du 1er degré avaient été testés positifs (sur 5 480 717), avec une augmentation de 778 en 24h. Chez les personnels, il y avait eu 231 cas confirmés sur les 7 derniers jours, avec une augmentation de 53 en 24h.

Les élèves et personnels du second degré, qui n’avaient pas encore repris les cours en présentiel, n’étaient pas comptabilisés dans ces statistiques.

Les chiffres du ministère pourraient être sous-évalués, selon les syndicats. Le Snuipp-FSU du 93, par exemple, signalait 300 classes fermées pour cause de Covid uniquement dans le département. Le ministère, lui n’en recensait que 73 dans toute l’académie de Créteil.

Avant la fermeture, 2 771 personnels positifs (1er et 2nd degrés confondus)

Juste avant la fermeture des établissements scolaires, le 2 avril, le nombre de classes fermées (primaire et secondaire confondus) s’élevait à 11 272. 229 structures scolaires étaient totalement fermées (187 écoles, 27 collèges et 15 lycées).

28 738 élèves avaient été testés positifs sur les 7 derniers jours, et 2 771 personnels. Quant aux tests salivaires menés dans les écoles, sur les 244 944 réalisés entre le 22 et le 29 mars, 0,45 % s’étaient révélés positifs.

« Dans les écoles où on n’a pas testé, il y a aussi des cas »

Fin mai, sur Francetvinfo, l’épidémiologiste Catherine Hill jugeait la stratégie de fermeture de classes du gouvernement « ridicule ». Selon elle, « on a décidé de tester 400 000 enfants dans les écoles, mais il y a 6,6 millions d’enfants à école ».

« À quoi ça sert de tester 400 000 enfants une semaine et de fermer les écoles où a trouvé des cas. Cela n’a aucun sens, estimait l’épidémiologiste.  Dans les écoles où on n’a pas testé, il y a aussi des cas où on n’a pas fermé ces classes. Donc, c’est ridicule ».