Les protocoles renforcés de l’Education nationale se suivent et se ressemblent. Le dernier en date a été publié la semaine dernière. Ce dimanche 7 février la Direction Générale de la Santé l’a mis à jour avec une note d’urgence, ajoutant de nouvelles mesures. Parmi elles, la fermeture de classe dès le premier cas positif (élève ou professeur) ou le premier « cas-contact d’un parent ou membre de la fratrie contaminé par une des deux variantes d’intérêt. »

Seul problème, ces protocoles sont considérés par beaucoup comme déconnectés de la réalité du terrain. Hier lundi 8 février, les médecins scolaires alertaient à leur tour sur la mauvaise application des mesures dans les établissements.

Démoralisés de devoir une nouvelle fois adapter leurs conditions de travail, élèves et professeurs ironisent sur Twitter.

https://twitter.com/Prof_Mejean/status/1359029561632186368
https://twitter.com/BNFC_13/status/1359113909777690627