Exposition « Espions » : une heure dans la peau d’un agent secret

La dernière exposition de la Cité des sciences et de l’industrie de Paris plonge ses visiteurs dans le monde mystérieux des services de renseignement français.

® Ph Levy-EPPDCSI -11

« Oubliez James Bond et consorts, les vrais agents secrets ne ressemblent pas du tout à cela ! » annonce d’emblée Géraldine Attier, co-commissaire de la nouvelle exposition Espions, à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris. Jusqu’au 9 août 2020, cette expo propose à ses visiteurs de se glisser dans la peau de véritables espions. Immergés dans une intrigue passionnante, ils devront résoudre une enquête en récoltant des indices tout au long du parcours grâce aux outils et méthodes utilisés par les services secrets contemporains.

Une mission de la plus haute importance

L’exposition a été élaborée avec le partenariat des six services du premier cercle de renseignement français (DGSE, DRSD, DRM, DGSI, DNRED et Tracfin), l’appui scientifique du CEA, tandis que le scénario et la plupart des décors ont été réalisés par l’équipe de création du Bureau des Légendes, la célèbre série mettant en scène des agents de la DGSE. Autant dire que l’immersion dans l’intrigue est maximale. Dès l’entrée de l’exposition, le

® Ph Levy-EPPDCSI -11

visiteur est plongé dans l’ambiance confidentielle, mais un peu oppressante, des locaux des services secrets de l’Etat, où il reçoit le brief de sa mission. Celle-ci débute sur un soupçon d’essai nucléaire mené en République occidentale, un pays (fictif !) surveillé par les services de renseignement. Le visiteur reçoit donc l’instruction d’enquêter sur les protagonistes impliqués dans cette affaire, sur le sol français et à l’étranger.

Grâce à un multimédia interactif, il assistera notamment à l’interrogatoire d’un suspect. Ment-il ? Ce sera au visiteur de le décider, en analysant les signes de stress du suspect durant l’interrogatoire.

Tout au long de sa mission d’agent secret, il devra également passer en revue des écoutes téléphoniques, « dépoussiérer » (fouiller) des bureaux grâce à des outils de pointe utilisés par les espions, ou encore mener la filature d’un des suspects dans le métro parisien… Tout ceci est expliqué de manière très concrète par des animations multimédia ou des panneaux d’information. La DGSI a même prêté quelques-uns des outils utilisés par ses agents pour l’exposition !

Des notions scientifiques, technologiques, juridiques…

® Ph Levy-EPPDCSI -11

Derrière son côté ludique, l’exposition a un vrai intérêt pédagogique. « Elle peut être abordée sous les angles technique, scientifique, humain, ou encore juridique », souligne ainsi Géraldine Attier. Le thème du nucléaire est notamment prétexte à un petit espace dans l’exposition, monté par le CEA, expliquant les mécanismes de détection des essais nucléaires grâce aux appareils de mesure de l’activité sismique.

« Nous espérons également susciter des vocations chez les jeunes », ajoute Géraldine Attier. Le monde du renseignement est en effet en plein recrutement, et l’éventail de métiers concernés est très large : informaticiens, ingénieurs, interprètes, mathématiciens

Et pour prolonger la mission, plusieurs ateliers seront ouverts aux scolaires à partir du 5 novembre, sur les thèmes de l’espionnage ou de la cryptographie !

 

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.