Les enseignants du premier degré mobilisés contre la loi sur l’école de la confiance

4 enseignants sur 10 de maternelle et d'élémentaire ont indiqué vouloir faire grève le 19 mars pour protester contre la politique de Jean-Michel Blanquer.

Grève

© iMAGINE – Fotolia

La journée du 19 mars est une journée de mobilisation nationale à l’appel des syndicats CGT, FSU et FO pour demander plus de justice sociale et plus de pouvoir d’achat. Le SNUipp-FSU, premier syndicat du premier degré, a également rejoint cet appel pour protester contre la loi sur l’école de la confiance, adoptée en février dernier.

 

 

 

La grève s’annonce très suivie dans les écoles primaires, car 4 enseignants sur 10 ont déclaré être en grève aujourd’hui, lit-on sur Europe1.fr. Les revendications portent sur l’ensemble de la loi sur l’école de la confiance, en particulier sur le devoir de réserve, qualifié de « dérive autoritariste » par le SNUipp,  sur la création des INSPE et leur système de gouvernance, et sur le manque de moyens pour la scolarisation obligatoire dès 3 ans.

Autre point de discorde dans cette réforme : la création des futurs établissements publics des savoirs fondamentaux , qui « avec les regroupements écoles-collèges, » risque de casser la spécificité du premier degré, s’alarme le SNUipp-FSU dans Les Echos.

Les chiffres du ministère

Le ministère de l’Education nationale vient de publier les chiffres de la mobilisation : les taux de participation au mouvement de grève de ce jour pour la totalité des académies (France métropolitaine) sont  les suivants :

moyenne générale pondérée : 13,55 %

moyenne enseignants pondérée : 16,09 %

moyenne pondérée enseignants 1er degré : 23,84 %

moyenne pondérée enseignants 2d degré : 8,85 %

Une mobilisation minimisée

Interrogée par 20minutes.fr  Francette Popineau, secrétaire générale du SNUipp-FSU, estime que les chiffres du ministère de l’Education nationale minimisent la mobilisation réelle. Selon elle, le taux de participation des enseignants du premier degré, est de 40%. Elle précise d’ailleurs qu’une autre journée de mobilisation est prévue pour le 30 mars prochain.

Partagez l'article

1 commentaire sur "Les enseignants du premier degré mobilisés contre la loi sur l’école de la confiance"

  1. Rackham  23 mars 2019 à 9 h 28 min

    On reste pantois devant les taux de grévistes annoncés par le Ministère …
    En Ille-et-Vilaine (35), département où la concurrence avec l’enseignement privé
    est forte, des enseignant(e)s toujours non-grévistes se sont mis en grève,
    des écoles, toujours ouvertes les jours de grève car les grévistes y étaient
    minoritaires, ONT ÉTÉ FERMÉES !
    A J… (35…) par exemple, la Maternelle, 6 classes, et l’Élémentaire, 13 classes.
    Du jamais vu !
    Contrairement au ministre : « je pense que c’est TROP FORT » !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.