Le ministère de l’Education nationale publie chaque semaine les chiffres de contaminations du premier et second degrés réunis.

Dans le bilan du vendredi 27 novembre, les chiffres sont en baisse. On dénombre en effet 7776 élèves positifs au covid sur les 7 derniers jours, contre 13 870 la semaine passée. De même en 24h, on compte 799 élèves contaminés, contre 1831 la semaine passée.

La baisse se confirme aussi du côté des personnels : on dénombre 1020 contaminations sur les 7 derniers jours contre 2011 la semaine passée, et en 24H, 139 cas supplémentaires, contre 259 la semaine passée.

Dans le bilan du vendredi 20 novembre, on dénombrait 13 870 élèves positifs au covid sur les 7 derniers jours, avec 1831 élèves contaminés en 24H – ce qui marquait une baisse par rapport à la semaine précédente, où ce chiffre était de 2838. Du côté des personnels, on dénombrait 2011 contaminations en 7 jours, en légère baisse par rapport à la semaine précédente où ce chiffre était de 2223, et en 24H, 259 cas supplémentaires – en baisse par rapport à la semaine précédente, où ce chiffre était de 476.

Dans le bilan du vendredi 13 novembre, on dénombrait 12 487 élèves positifs au covid sur les 7 derniers jours –soit 1400 de moins que la semaine suivante- avec 2838 élèves contaminés en 24h. Du côté des personnels, on dénombrait 2223 contaminations sur les 7 derniers jours, avec 476 cas supplémentaires en 24H.

A titre de comparaison, dans le bilan du vendredi 6 novembre, ces chiffres étaient les suivants : 3528 élèves positifs au covid-19 et 1165 personnels.

D’après une note confidentielle révélée le 6 novembre par Europe 1, Jérôme Salomon, Directeur général de la Santé, estimait que le confinement actuel n’était pas efficace pour contenir la flambée épidémique, en partie « à cause des établissements scolaires laissés ouverts ».

Enfin, d’après un article du Monde publié le 17 novembre, les chiffres de contaminations communiqués par le ministère de l’Education nationale sont largement sous-évalués.