Le Musée national de l’Education (MUNAÉ) valorise l’apprentissage et la transmission, avec sa nouvelle exposition « Métier d’enseignant(e), métier d’élève » qui ouvrira ses portes au public ce samedi 17 octobre. L’expo sera à visiter au centre d’exposition de musée, à Rouen, et ce jusqu’au 5 septembre 2021.

Une réflexion sur les acteurs de l’éducation

Du XIXème siècle à nos jours, l’exposition « Métier d’enseignant(e), métier d’élève » retrace les évolutions de la figure du prof et de celle de l’élève. Cette réflexion a été initiée par Laurent Trémel et Patrick Rayou, tous deux docteurs en sociologie et commissaires de l’exposition. Le premier est chargé de mission au MUNAÉ, et le second est professeur émérite en sciences de l’éducation. L’exposition dispose également d’un « comité scientifique et de suivi » composé de professionnels de l’éducation et de certains personnels du musée.

Qu’est-ce qu’un « bon prof » ? Et un « bon élève » ? Quel rôle pour chacun d’entre eux dans le processus de transmission ? Comment sont-ils représentés dans la culture ? Comment est perçue l’école aujourd’hui, et ses missions ont-elles évolué ? C’est à toutes ces questions que tente de répondre l’exposition. A l’aide d’objets, d’archives, de vidéos, elle explore les réalités et les imaginaires qui existent autour de ces deux « métiers » : enseigner et apprendre.

Crédits : Pierre Allard. Fonds IPN, 1957

Au programme de l’exposition

Des cahiers, copies d’élèves, photographies, plans de classe ou encore des reconstitutions sont à découvrir au cours de l’exposition, principalement issus des collections du MUNAÉ. Des archives audiovisuelles, datant d’époques différentes, sont également fournies par le réseau Canopé et l’INA. Le Centre Pompidou et le Centre national des arts plastiques prêtent quant à eux des œuvres d’art sur le thème de l’école.

Ces items seront répartis autour de trois thèmes, qui constituent les trois parties de l’exposition.

  • « Portraits d’enseignant(e)s, portraits d’élèves »
    D’un côté, les enseignants : leur formation, leurs missions, leurs innovations pédagogiques. De l’autre, l’écolier, autrefois « élève méritant » ou « cancre », aujourd’hui acteur de l’apprentissage
  • « Les dispositifs du métier » : la salle de classe, le matériel, le fameux « tableau noir », mais aussi le numérique
  • « La confluence des métiers » : la relation l’enseignant et l’élève et examine leurs rapports, définis par le travail en classe, les devoirs et les notes…

Un ouvrage scientifique autour de l’exposition a été publié en juillet et peut être acheté sur le réseau Canopé. Un colloque sur le thème de l’éducation est également prévu les 23 et 24 mars 2021.