Evaluations de CP-CE1 : des sanctions « inacceptables » contre les enseignants qui n’ont pas remonté les notes (Snuipp-FSU)

Le Snuipp-FSU a demandé au ministre de l’Education nationale de retirer les sanctions infligées aux enseignants n’ayant pas fait remonter les notes des évaluations de CP-CE1.

jeune prof classe de primaire

© Christian Schwier – Fotolia

« Les sanctions financières […] ne sont ni des signes de confiance envers les enseignants ni de respect de leur professionnalité », s’est indigné le Snuipp-FSu dans un courrier envoyé au ministre Jean-Michel Blanquer (PDF) le 12 juillet dernier. Le syndicat y dénonçait les mesures prises durant la période estivale par certains Directeurs académiques pour sanctionner les enseignants n’ayant pas fait remonter les notes des évaluations nationales de CP-CE1. Certains IEN auraient ainsi soustrait une journée de salaire à ces enseignants, ou demandé au directeur de leur école de leur retirer leur classe de CP-CE1.

Une situation confirmée par le Snuipp-FSU de l’Hérault, qui déplore des « pressions et sanctions déguisées inacceptables ».

Dans son courrier, le syndicat demandait donc au ministre de l’Education nationale « d’intervenir auprès des directeurs académiques pour qu’ils renoncent aux sanctions et renouent un dialogue constructif avec les enseignants et ainsi assurent les conditions d’une rentrée réussie ».

Les évaluations nationales, passées à la rentrée 2018 par les élèves de CP et en milieu d’année scolaire en CP et CE1, avaient été vivement critiquées par les enseignants et les syndicats sur leur pertinence et leurs conditions de passation. Ils les jugeaient « inadaptées » et « facteurs de stress » pour les jeunes élèves.

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

13 commentaires sur "Evaluations de CP-CE1 : des sanctions « inacceptables » contre les enseignants qui n’ont pas remonté les notes (Snuipp-FSU)"

  1. Thomas  23 juillet 2019 à 22 h 18 min

    Tu es fonctionnaire, tu appliques les recommandations point final.
    On ne peut pas les virer car on manque d’enseignants mais ce serait cela la véritable sanction.Signaler un abus

    Répondre
    • Silversurfer  24 juillet 2019 à 16 h 43 min

      C’est ce que faisaient les bons fonctionnaires sous Vichy….Signaler un abus

      Répondre
    • Amelie  26 juillet 2019 à 8 h 38 min

      Il n’y a pas de sanctions à prendre: il n’y avait pas de décret obligeant les enseignants à les faire passer. Merci de se renseigner avant de prendre position.Signaler un abus

      Répondre
    • florence landry  26 juillet 2019 à 17 h 51 min

      Passe le concours, on verra aprèsSignaler un abus

      Répondre
  2. sylviane wehrle  24 juillet 2019 à 0 h 25 min

    Ces évaluations ont aussi pour but par le biais d une subtile manipulation des résultats de pointer des méthodes de lecture soit disant inefficaces et ainsi imposer aux enseignants une méthode tres éloignée de la réalité du terrain et des élèves d aujourd’hui .c est une vision très rétrograde de la pédagogie du métier et de la professionnalite des enseignantsSignaler un abus

    Répondre
  3. GRANDJEAN  24 juillet 2019 à 1 h 21 min

    Très bon article, qui ne fait pas état cependant des mauvaises conditions de travail de certains enseignants, dont je fais partie, qui ont transmis les notes grâce à un système D : pas de connection internet dans l’école, pas de matériel tablette ou ordinateur fourni, pas de compensations sous forme de prime pour le temps passé à ces tests .Donc sur les propres deniers ,et en heure sup. Quand on connait le salaire d un professeur des écoles en France , la seule idée de la retenue sur salaire d’un professeur des écoles est inacceptable, pingre et malhonnête!Signaler un abus

    Répondre
  4. Pe2112  24 juillet 2019 à 20 h 37 min

    Je ne comprends pas . Le ministre ne touche pas à notre liberté pédagogique. Je suis libre d utiliser les résultats et les pistes conseillées. Mais comme pour toutes les évaluations nationales je fais remonter mon ressenti sur les sujets la passation (durée modalité…) via mon inspecteur.
    Je suis pour avoir un regard sur une cohorte dans toute la France. Et sur plusieurs années voir si le niveau baisse ou pas.
    Et il serait tant que certains se rendent compte qu ils sont fonctionnaires et qu ils ont des devoirs…Signaler un abus

    Répondre
  5. Joubert  24 juillet 2019 à 22 h 06 min

    Merci Thomas pour cette precision. C’est comme demander à un soldat d’aller se battre contre untel. On ne lui demande pas de réfléchir, mais d’obéir à un ordre …. donc doit-on se taire pour autant et ne pas faire valoir son désaccord d’une façon ou d’une autre? Quel moyen avons-nous de défendre nos élèves et nos idées si ce n’est celui-ci?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.