La rentrée 2019, une rentrée apaisée ?

Pour le ministre de l'Education nationale règne une "bonne atmosphère de rentrée". Mais la mobilisation contre ses réformes n'est pas éteinte, et prend une autre forme.

enseignant

racorn-Shutterstock

Quelle tonalité a cette rentrée ? Elle s’est globalement bien passée, mais il n’en demeure pas moins des sujets qui fâchent : 2000 enseignants qui ont fait la grève des corrections des copies du bac pour protester contre la réforme du lycée et du bac vont en effet être touchés par des retraits de salaire, et par ailleurs la mobilisation syndicale contre les réformes du ministre de l’Education nationale se poursuit, sous une autre forme.

« Quand on fait grève, il y a retrait de salaire. Ça concerne environ 2 000 personnes. Ça représente environ 1% des 200 000 correcteurs » a ainsi indiqué hier sur France Info Jean-Michel Blanquer au sujet des professeurs qui ont refusé de corriger les copies du bac. « On applique les règles et ça se répercutera sur les mois de septembre, octobre, novembre. »

Le ministre de l’Education nationale a par ailleurs tenu à rappeler le faible nombre d’enseignants concernés : « 2000 personnes (…) se sont mises dans cette situation sur 200.000 correcteurs, c’est-à-dire 1% des gens, et ça a fait beaucoup de bruit pour 1% » relève ainsi Le Figaro Etudiant.

« Le kit pour refuser d’être professeur principal »

Du côté des syndicats, après l’appel à la grève pour le jour de la rentrée lancé par une intersyndicale enseignante pour protester contre les réformes Blanquer, la mobilisation se poursuit, et une réunion aura lieu le 10 septembre prochain pour décider des actions à venir. En attendant, en mesure de protestation, plusieurs enseignants ont entre autres refusé de devenir professeurs principaux, et le SNES propose même un kit pour cela :

 

Le ministre de l’Education nationale se montre néanmoins positif pour cette rentrée : au micro de France Info, il a ainsi estimé hier qu’il y a avait « une bonne atmosphère de rentrée ». De même, sur le plateau de LCI, il a affirmé qu »il n’y a pas une ambiance délétère en cette rentrée, au contraire » et que « les jeunes concernés vont avoir une rentrée magnifique grâce aux réformes » qui vont se mettre en place.

 

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.