Enseignants, comment préparez-vous votre rentrée ?

La rentrée des élèves est fixée ce lundi 2 septembre. Pour beaucoup de professeurs, ces derniers jours sont synonymes de cours à préparer. Une tâche plus ou moins facile notamment pour ceux concernés par la réforme du lycée.

enseignant MOOC

© Picture-Factory – Fotolia

Ce vendredi 30 août, c’est la prérentrée pour les professeurs. C’est donc pour beaucoup la dernière ligne droite avant de retrouver leur salle de classe et leurs élèves.
Et en prévision du grand jour, chacun a sa méthode. Certains ont ainsi pris les devants et préparé leurs cours depuis longtemps pour être plus sereins. A l’instar de Nathalie, enseignante en Lettres-histoire dans un lycée professionnel en Alsace : « J’ai la même stratégie depuis plusieurs années, je travaille au maximum en mai-juin. J’ai ainsi mes cours imprimés et photocopiés dans mon armoire jusqu’aux vacances de la Toussaint voire Noël, je pars donc l’esprit tranquille ». Malgré cette préparation bien orchestrée, quelques inconnues demeurent, à commencer par son emploi du temps et l’application de la réforme du lycée. Cette année, l’une de ses classes est concernée. Nathalie attend de voir comment ça va se passer…

Une préparation plus intense avec la réforme

Cette réforme du lycée suscite des interrogations chez les enseignants et du travail supplémentaire. Pour réduire cette charge, certains ont mutualisé les cours entre collègues. Patricia, elle, est professeure de mathématiques dans un lycée dans l’Ain. Depuis une semaine, elle met les bouchées doubles pour être prête à temps. D’habitude, quand elle connait bien les niveaux qu’elle va avoir, elle se prépare quelques jours avant la reprise. Mais cette année, avec la réforme, elle doit enseigner les « sciences numériques et technologiques », une nouvelle matière donc, avec un collègue. « On s’est beaucoup concertés en mai-juin. On va voir ce que chacun a préparé pendant l’été. J’ai un lointain diplôme d’ingénieur, mais les choses ont évolué en vingt ans… J’ai passé une quarantaine d’heures à travailler sur cette matière, du coup je suis en retard sur le reste. De lundi à mercredi, j’ai préparé mes cours pour les 1ères. Jeudi, j’ai travaillé pour mes 2nde et ce week-end, je ferai les cours des Terminales. Les dernières années, j’en profitais pour faire du ménage, m’occuper des enfants, me reposer jusqu’au bout. Là, c’est comme si j’étais de nouveau débutante. Ca m’a un peu gâché les vacances », reconnait Patricia. Elle s’attend à avoir une année difficile et se prépare à renfort de longues nuits de sommeil, souvent ponctuées de cauchemars à l’approche de la rentrée, et de bonnes résolutions sportives. Vendredi, jour de prérentrée, elle va enchainer les réunions, faire des photocopies, établir les listes de classes, rentrer son emploi du temps dans l’ordinateur… De quoi se remettre dans le bain.

Affectations et niveaux inconnus…

Du côté des TZR, certains n’ont pas reçu leur affectation. D’autres ignorent les niveaux qu’ils auront. D’autres encore se retrouvent sur plusieurs établissements parfois distants de plus d’une heure l’un de l’autre comme ce professeur de Lettres Modernes de Besançon qui devra partager deux classes avec des collègues. Il a commencé à préparer une ébauche de progression pour les cours de ses futurs 5ème en restant dans l’expectative quant à cette organisation.
Certains professeurs avouent n’avoir rien fait de tout l’été et ne pas préparer spécifiquement la rentrée. « Tant que le ministère me méprisera, dorénavant ce sera minimum syndical. 35h hebdo, pas une de plus ! », clame cette enseignante de La Rochelle.

Profiter jusqu’au bout

Enfin, d’autres s’appuient sur leur expérience pour pouvoir aborder plus tranquillement la rentrée. « Avant, je préparais tout bien : mon petit discours, des fiches élèves si j’étais professeure principale, des fiches de révision, le premier cours, des exercices… Puis en 2013, pour des raisons personnelles, je n’ai pas pu préparer la rentrée du tout. Je suis arrivée pour la rentrée des élèves. Eh bien, ça s’est super bien passé. Il faut dire que j’avais des niveaux que je connaissais bien. Depuis, je rentre… au moment de la rentrée. Et finalement, c’est moins stressant », confie ainsi Françoise, professeure de mathématiques dans les Bouches-du-Rhône.
Elle n’est pas la seule à entendre ainsi profiter jusqu’à la dernière minute de ses grandes vacances. Au programme de ces derniers jours pour beaucoup, ce fut donc aussi : achats de fournitures, passage chez le coiffeur, derniers moments de détente en famille, préparation de la rentrée des enfants… Car pour petits et grands, la reprise c’est déjà lundi.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.