Vidéo Youtube tweetée par Jean-Michel Blanquer

Alors que les contaminations dans les écoles continuent d’augmenter, le ministre de l’Education nationale a annoncé, ce vendredi, un renforcement du protocole sanitaire. Il n’envisage cependant toujours pas de fermer les établissements, et a même tweeté, dimanche, une parodie de la chanson « Another brick in the wall » critiquant l’enseignement à distance.

Dans la vidéo tweetée par le ministre, des parents américains se plaignent, sur l’air de « Another brick in the wall » des Pink Floyd, de l’enseignement à distance et appellent les autorités à revenir au présentiel. « We hate online education », « staying home this long is so unfair and so cruel », affirment notamment ces parents (“Nous détestons l’enseignement à distance”, “rester à la maison aussi longtemps est tellement injuste et cruel »). Aux USA, certaines écoles sont en effet en distanciel depuis environ un an. Cette parodie, partagée sans aucun commentaire par le ministre, a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

Certains n’ont plus les mots.

D’autres pensent que Jean-Michel Blanquer a été victime d’un piratage.

L’ironie du choix de la chanson est également pointée du doigt. Initialement, « Another brick in the wall » est un plaidoyer contre le système éducatif traditionnel, dénonçant le formatage des esprits opéré par l’école et les enseignants.

Ce matin, l’auteure de la parodie a tenu à répondre, via Twitter, au ministre de l’Education nationale.

(« Je suis très heureuse que Monsieur Blanquer ait apprécié ma chanson. Cependant, elle est adaptée à la situation où j’habite, en Californie, nos enseignants y sont déjà vaccinés. C’est différent de la situation de la France »)