L’Université de Strasbourg © Getty Images

Dans une circulaire publiée ce jeudi 6 août, le ministère de l’Enseignement supérieur précise le protocole sanitaire pour les universités et les grandes écoles. Les établissements rouvriront à la rentrée, après plus de 6 mois de fermeture, en raison de l’épidémie de coronavirus.

Ainsi, la circulaire du ministère se veut « plus souple » qu’auparavant, même si elle demande de maintenir « une vigilance justifiée par la circulation toujours présente du virus ».  

« Nous travaillons main dans la main avec les établissements pour mettre en place à la rentrée des mesures qui protègent du virus les enseignants, le personnel et les étudiants, tout en leur permettant de se retrouver en privilégiant autant que possible le présentiel », a affirmé Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, dans un communiqué.

Les mesures sanitaires à respecter pour la rentrée universitaire

Les mesures sanitaires sont donc les suivantes ;

Dans les établissements, les étudiants et les personnels devront « dans la mesure du possible » respecter « une distanciation physique de 1 mètre entre individus côte à côte ou face à face, ou d’un siège entre individus assis ». Si la distanciation n’est pas possible, le port du masque est obligatoire, « y compris à l’occasion des déplacements ». Le masque sera par ailleurs obligatoire en « toute circonstance » dans les bibliothèques.

De plus, le ministère préconise « l’application systématique des gestes barrières » notamment en se lavant les mains régulièrement. De même, une gestion des flux de circulation est à respecter afin d’éviter « les regroupements et les croisements trop importants ».

La circulaire demande également aux établissements de nettoyer les locaux et d’utiliser « la ventilation des espaces avec une aération de 10 à 15 minutes, au moins deux fois par jour, en l’absence des étudiants, dans le respect des consignes sanitaires ».

Enfin, le ministère préconise une vigilance sanitaire. Si un étudiant ou un personnel d’établissement présente « des symptômes évoquant la Covid-19 », il sera invité à rester à son domicile.

Ces règles devront s’appliquer dans les établissements, mais aussi « les campus, les résidences ainsi que les restaurants universitaires ».

« Reconfinement localisés » en cas de reprise de l’épidémie

« Le risque ne peut être absolument écarté d’une reprise de l’épidémie » à l’automne, prévient le ministère. Cela pourrait induire « des mesures de reconfinement localisé ». En ce sens, la circulaire recommande à chaque université d’assurer une continuité pédagogique.

« Une attention et une organisation spécifiques pourront être nécessaires au bénéfice des étudiants et enseignants relevant de la catégorie des personnes à risque de formes graves de Covid-19 afin qu’ils puissent suivre et dispenser les cours en limitant les risques pour leur santé » lit-on dans la circulaire.