Pouvez-vous nous présenter la plateforme FilmoTV ?

FilmoTV est une plateforme de VOD et de SVOD à la demande. Elle a été lancée il y a une dizaine d’années. Nous proposons un service consacré au cinéma, c’est-à-dire que contrairement à d’autres, nous ne proposons pas de séries ou d’émissions « parlotées », mais uniquement des films.

Nous nous efforçons d’offrir la plus large gamme de films possibles : des films anciens ou récents, des comédies françaises, des westerns, du cinéma d’horreur. Aujourd’hui en catalogue, nous devons avoir environ 3800 films à la carte.

De plus, nous expliquons les raisons pour lesquelles nous avons programmé tel ou tel film. D’où un dispositif éditorial que nous avons mis en place avec des outils de production. Chaque film est présenté par un journaliste, un spécialiste ou un historien.

Nous proposons des émissions et des talk-shows dans lesquels on peut discuter cinéma avec des invités. Par exemple, nous avons fait une émission sur le western avec Bertrand Tavernier qui est venu en parler, une autre émission sur le cinéaste René Clément, etc. Nous essayons à chaque fois de rendre vivant le cinéma et de façon très régulière. Nous organisons des interviews avec des metteurs en scènes incontestables comme Jean-Paul Rappeneau ou Philippe Labro.

Que proposez-vous aux élèves et aux enseignants pour la continuité pédagogique?

Compte tenu des circonstances actuelles liées à la crise sanitaire, avec les lycéens qui se retrouvent chez eux, les professeurs peuvent être désemparés par rapport aux outils qu’ils n’ont plus à disposition. Avec l’aide de plusieurs enseignants, nous puisons dans notre catalogue de films pour voir ce qui pouvait servir à illustrer les programmes d’histoire de seconde, de première et de terminale. Ces enseignants ont lié chacun de ces films à un point très précis des programmes scolaires (la Révolution française, la Renaissance etc).

Le choix des films repose sur deux critères. Un film présente une qualité cinématographique intrinsèque avec des problématiques : « Qu’est-ce que le metteur en scène a voulu dire? ». D’autre part, le metteur en scène a fait preuve d’une grande rigueur en matière historique, comme Gladiator de Ridley Scott ou La princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier. Ce sont des films avec une qualité cinématographique remarquable. On en apprend beaucoup sur le travail du réalisateur et il y a beaucoup de travail qui a été fait pour reconstituer l’époque, les événements etc. Ce sont des outils extrêmement précieux pour les enseignants.

Pour quelles raisons pensez-vous que le cinéma est un bon moyen d’apprentissage ?

Le cinéma est un outil de divertissement. Ce qui à la base est un art forain est devenu un objet d’art. Il permet de se distraire, tout en apprenant. Aujourd’hui, dans ce contexte un peu difficile où les lycéens restent cloîtrés chez eux, associer un spectacle à un enseignement où on apprend beaucoup de choses sur l’Histoire, c’est un moyen de rendre compatible deux soucis qui nous préoccupent.

FilmoTV dispose-t-il de ressources suffisantes pour les élèves ?

Nous avons travaillé sur le programme d’histoire au lycée, les ressources sont inépuisables dans le cinéma. Il y a des centaines de milliers de films qui ont traité du sujet. On peut les analyser car eux-mêmes sont des objets historiques. Les enfants du paradis de Marcel Carné par exemple, a été tourné pendant l’Occupation.

Le contenu même du film peut inspirer les professeurs. En effet, Danton d’Andrzej Wajda avec Gérard Depardieu, qui raconte la période de la Terreur, a une double signification. Le film, tourné dans les années 1980 nous apprend des choses sur les rapports entre la France et la Pologne à cette période et sur ce que le cinéaste pensait de ces rapports. Mais il est aussi une reconstruction extrêmement fidèle du procès de Danton en 1794.

Tout ceci est sans fin, on peut trouver beaucoup de films susceptibles de s’intégrer dans les programmes de l’Éducation nationale. Nous allons également proposer des films qui seront en phase avec les programmes de géographie et de littérature.

Exemples de films proposées pour les élèves de 2nde, 1ère et terminale.