© Getty Images

Tandis que l’épidémie de coronavirus continue de s’étendre, la continuité pédagogique a été mise en place depuis le début du confinement. L’association SynLab, dédiée à l’accompagnement des enseignants, a publié, mardi 31 mars, une enquête auprès des professeurs, afin de recueillir leurs premiers retours sur l’enseignement à distance depuis la fermeture des établissements scolaires le 16 mars dernier.
L’enquête a été réalisée du 21 au 23 mars auprès de 1330 enseignants du 1er et du second degrés.

Le manque de matériel souligné

Les enseignants sont confrontés aux difficultés de l’enseignement à distance. Ils soulignent les inégalités liées au manque de matériel. Ainsi, près de 20% d’entre eux mettent en avant le manque de matériel. 23% d’entre eux affirment ne pas avoir eu de réponse des familles aux appels téléphoniques. A l’inverse, 6% des enseignants déclarent ne pas avoir de matériel ou une connexion pour travailler à domicile. Le chiffre double pour les professeurs en lycée professionnel.

En outre, 70% des enseignants expriment des craintes pour les élèves les plus fragiles. Dans le détail, 69% des sondés craignent de perdre les élèves les plus fragiles, 66% expriment des besoins d’accompagnement, notamment pour mieux « mener des activités » tandis que 42% estiment que la continuité pédagogique est inenvisageable avec certains. Seuls 24% d’entre eux sont confiants dans l’organisation qu’ils construisent avec les élèves les plus fragiles.

Les familles majoritairement satisfaites des propositions d’enseignement

Les enseignants ont été sondés sur les premiers retours des familles concernant les propositions de classe à la maison. 58% des familles semblent positives sur les propositions des enseignants, selon l’enquête. Les retours sont très positifs pour les professeurs des écoles : presque 2/3 des familles semblent satisfaites. Dans le secondaire, les chiffres pour le collège et le lycée sont respectivement de 44% et 56%.

Du côté des élèves, les premiers retours sont également positifs. 56% des enseignants estiment que les élèves semblent positifs. Dans le premier degré, 63% des élèves semblent satisfaits. Au lycée néanmoins, le chiffre descend à 47%. « C’est en particulier dans les lycées professionnels que les élèves semblent les moins satisfaits avec seulement 42% de retour positifs et 15% de retours critiques » peut-on lire dans l’enquête.