L’exposition se déroule du 28 février au 3 janvier 2021 © Droits réservés

Monet, Renoir, Matisse, Pissarro, Chagall… c’est dans l’immense hall de l’Atelier des Lumières à Paris que les plus grands peintres sont exposés, en musique. Après une exposition consacrée à Van Gogh, la nouvelle exposition numérique « Monet, Renoir… Chagall ; Voyages en méditerranée » propose au public de voyager à travers un parcours itinérant, de l’impressionnisme à la modernité.

Pour la petite histoire, en 1880, les artistes sont de plus en plus séduits par le sud de la France. Ils quittent Paris et le nord pour se réunir le long de la méditerranée, de Collioure à Saint-Tropez, en passant par Toulon et Cannes.

Ces voyages vont faire naître en peinture une nouvelle conception des couleurs et des lumières. Ainsi, «L’exposition numérique s’attache à montrer comment leurs personnalités artistiques se révèlent au contact de ces paysages maritimes et comment s’invente la modernité picturale » indique l’Atelier des lumières.

Première partie : sept séquences d’exception

La première partie se concentre sur un parcours composé de sept séquences qui dure une quarantaine de minutes, et révèle « le lien entre la création artistique et les rives méditerranéennes ».  La première séquence s’intitule Prologue à Marseille et s’ouvre sur le peintre Claude Joseph Vernet (1718-1789). La seconde est consacrée à l’impressionnisme avec des chefs-d’œuvre de Claude Monet (1840-1926) et Auguste Renoir (1841-1919). On trouve de célèbres œuvres comme Femmes à l’ombrelle tournée vers la droite ou les Nymphéas.

La troisième se concentre sur les lumières de la Méditerranée avec Camille Pissarro (1830-1903). Les œuvres représentent l’impressionnisme ou le pointillisme de la fin du XIXe siècle. La quatrième séquence, Les Fauves, est consacrée à Henri Matisse (1869-1954) notamment. La cinquième séquence évoque le peintre des paysages, Pierre Bonnard (1867-1947) et la sixième met en lumière Raoul Dufy (1877-1953).

Enfin, la dernière séquence introduit la modernité de Marc Chagall (1887-1985), avec par exemple son œuvre Couple dans le paysage bleu qu’il peint dans les années 1960.

Seconde partie : La vie en bleu

La seconde partie est une exposition immersive sur Yves Klein. Intitulée l’Infini Bleu, elle fait écho à la première avec un hommage à la Méditerranée. Hommage est rendu à son bleu l’International Klein Blue (IKB), sur une bande-son variée : de la musique classique (Mozart, Vivaldi), du rock (A liver Mount Zion) et de l’électro (Thylacine).

L’exposition se déroule du 28 février 2020 au 3 février 2021 à l’Atelier des Lumières (Paris 11e). L’Atelier des Lumières est ouvert du lundi au jeudi de 10h à 18h, jusqu’à 22h les vendredi et samedi et jusqu’à 19h le dimanche. N’hésitez pas à y faire un tour !