© Capture d’écran Twitter

Tandis que le projet de loi de la réforme des retraites est actuellement examiné par le Parlement, les organisations syndicales -CGT, Force Ouvrière, FSU, Solidaires, UNEF, UNL appellent à une dixième journée de mobilisation interprofessionnelle. Les syndicats souhaitent maintenir la mobilisation pendant les vacances scolaires.

Les manifestations continuent malgré une baisse importante. La première journée de mobilisation du 5 décembre avait été très suivie, notamment par les enseignants. Dans le détail, un professeur des écoles sur deux était en grève (51,1%). Dans le secondaire, le chiffre était de 42,32%. Celle du 24 janvier par exemple, avait réuni 15% des enseignants du 1er degré, et 10,3% du second degré, selon le ministère.

Une mobilisation suivie partout en France, et à l’étranger

A Paris, le cortège partira à la mi-journée de Montparnasse et s’élancera jusqu’à la Porte d’Italie.

A Clermont-Ferrand, la mobilisation interprofessionnelle est très suivie devant le Palais de Justice.

A Bordeaux, la manifestation débute à 11h30 et se dirigera jusqu’à la place des Victoires.

En Normandie, les cortèges partent dès 10h, selon le SNES-FSU Rouen.

Par ailleurs, en Espagne, Le lycée français de Madrid proteste également contre la réforme des retraites, selon le SNES local.

https://twitter.com/snesespagne/status/1230257013227126786?s=20

Le lycée français de Berlin est également en grève aujourd’hui, selon le compte Twitter « SNES hors de France »

https://twitter.com/sneshdf/status/1230438753367396356?s=20