© Capture d’écran CNEWS

A l’appel de l’intersyndicale -FSU, FO, CGT, UNEF, Solidaires, MNL, UNL- a lieu une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle contre le projet de loi de la réforme des retraites.

Après les journées de mobilisation du vendredi 24 et du mercredi 29 janvier, les organisations syndicales souhaitent poursuivre le mouvement face à une réforme « décidément injuste et dangereuse ». Ils assurent que le «soutien de la population au mouvement social s’amplifie», face à un « rejet massif » des propositions du gouvernement.

Mobilisation à l’occasion du début des travaux à l’Assemblée

La journée de grève interprofessionnelle se déroule alors que le texte est en train d’être examiné par une commission spéciale à l’Assemblée nationale. Les organisations mobilisées « appellent à interpeller les parlementaires. Elles mettent en perspective des actions de mobilisation notamment la semaine d’ouverture des travaux à l’Assemblée nationale et tout au long des débats parlementaires« , lit-on dans le communiqué.

De son côté, le premier ministre, Edouard Philippe, reste confiant. A l’issue d’une conférence avec les partenaires sociaux sur le financement du système de retraites, il a affirmé trouver un « compromis » pour équilibrer le système d’ici à 2027.

Le premier vote se déroulera le 17 février prochain à l’Assemblée nationale. Si le projet de loi est adopté, le Parlement le votera définitivement d’ici l’été 2020.

Plusieurs manifestations se déroulent actuellement dans toute la France, en particulier d’enseignants. Les lycées et les universités sont également mobilisés : le #greve6fevrier recense les différentes manifestations :