© Capture d’écran BFM TV

Ce lundi 20 janvier, les élèves de première passent les premières épreuves communes de contrôle continu (E3C). Au programme : histoire-géographie et langues vivantes pour la série générale et mathématiques pour les séries technologiques. Ces épreuves comptent pour 30% de la note finale du baccalauréat. Mais partout en France, syndicats et enseignants se mobilisent contre ces E3C en bloquant les accès dans les établissements.

Les syndicats enseignants appellent depuis plusieurs jours à boycotter ces nouvelles épreuves initiées dans le cadre de la réforme du baccalauréat. Le 10 janvier dernier, l’intersyndicale enseignante a adressé un courrier au ministère de l’Education nationale pour demander l’annulation des épreuves, estimant que « rien n’est prêt, ce qui contribue au stress grandissant des élèves ». Sans succès.

Il y a « entre 200 et 250 lycées (sur un total de 1 600 en France) » qui « se seraient déclarés pour un ou plusieurs mots d’ordre, du refus de la remontée des sujets au boycott des corrections ou encore de la surveillance » selon Philippe Vincent, président du SNPDEN, premier syndicat de proviseurs à Franceinfo.

A Paris, plusieurs lycées bloqués

Dans la capitale, des centaines de parents et d’enseignants bloquent les lycées. C’est le cas notamment du lycée Lavoisier (5ème arrondissement). Le lycée Hélène Boucher (20ème arrondissement), en plus des mobilisations contre les E3C, dénonce les violences policières subies lors des protestations.

En Seine-Saint-Denis, les élèves chantent « non à la réforme ! »

Pour protester contre les E3C, les lycéens du lycée Feyder d’Epinay-sur-Seine chantent « Non à la réforme! »

A Montauban, grosse mobilisation des lycéens et des syndicats

Le lycée Bourdelle de Montauban (Tarn-et-Garonne) est très perturbé ce matin. Le lycée s’est transformé en « boite de nuit improvisée »

A la Rochelle et Poitiers, plusieurs lycées bloqués

Les lycées Valin et Saint-Exupéry à la Rochelle ainsi que les lycées Victor Hugo et Camille Guérin à Poitiers sont très perturbés, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. En effet, les E3C devaient débuter à 8 heures précises ce matin, mais les élèves ont formé « une chaîne devant les grilles » afin d’empêcher l’accès aux établissements.

A Saint-Etienne, les épreuves sont reportées

Le lycée Honroé d’Urfé a reporté les épreuves ce matin, suite à un blocage important.