La fédération syndicale unitaire (FSU) appelle à une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle contre l’avant-projet de loi de la réforme des retraites, mardi 14 janvier, selon un communiqué. Une nouvelle mobilisation qui intervient cinq jours après la première journée de grève interprofessionnelle de l’année, qui, selon le ministère de l’Education nationale, comptait près de 19% d’enseignants grévistes dans le primaire et près de 17% dans le secondaire.

Le syndicat appelle à faire la grève suite à un courrier du premier ministre, Edouard Philippe. Ce dernier a notamment affirmé que l’âge pivot sera appliqué dans le système universel qu’il prévoit. La FSU affirme dans son communiqué qu’elle sera reçue au ministère de l’Education nationale aujourd’hui lundi 13 janvier, pour s’entretenir de la question des salaires. « La FSU rappelle que ce sont les carrières et les salaires de tous les personnels de l’éducation qu’il faut revaloriser avec une attention particulière aux inégalités professionnelles femmes / hommes et elle fera lors de cette réunion ses propres propositions en ce sens » indique-t-elle ainsi.

La FSU appelle également à poursuivre la grève les 15 et 16 janvier prochains. « Des actions diverses sont d’ores et déjà programmées, et en particulier un rassemblement à l’appel de l’intersyndicale de la Fonction publique devant Bercy mercredi à midi et, jeudi 16 janvier, une nouvelle journée nationale de grèves et de manifestations, dans le cadre de l’intersyndicale interprofessionnelle » annonce le syndicat.