© Getty Images

La première session du CAPES « Numérique et sciences informatiques » (NSI) se déroulera en 2020. La création de ce nouveau CAPES permettra aux enseignants d’être bien formés pour la nouvelle spécialité du lycée « numériques et sciences informatiques » proposée dès cette année en classe de première. Pour l’association Enseignement public et informatique (EPI), il s’agit d’une « nouvelle avancée significative » pour l’informatique qui « est omniprésente dans la société et, à ce titre, doit être une composante de la culture générale scolaire, la mission fondamentale de l’École » peut-on lire dans un communiqué.

Pour postuler au CAPES NSI, les candidats doivent être inscrits en M1 ou en M2, « en vue de l’obtention d’un master » ou être titulaire d’un master (ou d’un diplôme équivalent). En ce qui concerne les épreuves du concours, elles comptent deux épreuves écrites d’admissibilité ainsi que 2 épreuves orales d’admission. Le détail des épreuves du concours est disponible.

« Le compte n’y est pas »

Or au JO du 29 novembre 2019, seulement 40 postes « Numérique et Sciences Informatiques » ont été ouverts, dont 30 dans le public et 10 dans le privé. Pour l’association EPI, « le compte n’y est pas ». Dans son communiqué, l’association explique qu’il y a « bien peu de postes pour une science omniprésente au XXIe siècle et un déséquilibre public-privé qui ne correspond pas aux effectifs d’élèves » avant de conclure qu’ils ne sont pas « à la hauteur des enjeux pour le pays ».