Budget 2020 : priorité à l’enseignement du premier degré

Le projet de loi de finances 2020 prévoit l'augmentation de 440 postes dans le primaire, mais une réduction de 440 postes dans le secondaire.

© Getty Images

440 postes d’enseignants seront attribués en 2020 dans le premier degré, selon le ministère de l’Education nationale. A l’inverse, 440 postes seront supprimés dans le second degré.

Le budget du ministère de l’Education nationale augmente de 1,04 milliards d’euros pour l’année prochaine. Il passe de 51,68 à 52,72 milliards d’euros, dont 52,1 milliards consacrés à l’enseignement scolaire (soit une hausse de 2 % par rapport à 2019). Les 663,7 millions restants (en hausse de 8.5%) sont consacrés à la jeunesse et à la vie associative. « Ce milliard supplémentaire est destiné pour les trois-quarts à la rémunération des personnels du ministère, notamment à la revalorisation à hauteur de 300 millions d’euros au titre du Parcours Professionnels, Carrières, Rémunérations (PPCR) » indique Jean-Michel Blanquer, dans un communiqué.

Renforcer l’enseignement en primaire

Cette année encore, la priorité pour l’enseignement du premier degré est renforcée. Le ministre de l’Education nationale affirme que « la sanctuarisation du nombre d’emplois dans notre ministère permet de renforcer l’école primaire, qui demeure la première des priorités, et de mieux accueillir les élèves en situation de handicap« . Avec la création des 440 postes d’enseignants en primaire, le ministère ajoute que le budget 2020 permettra de limiter, dès la rentrée 2020, les effectifs à 24 élèves par classe en CP et en CE1. Il précise aussi qu’aucune école rurale ne sera fermée, sauf avec l’accord du maire. L’abaissement de l’instruction obligatoire de six à trois ans, une des mesures phares de la loi « école pour la confiance », permettra d’accueillir 26 000 élèves supplémentaires.

Un maintien des « moyens d’enseignement » dans le secondaire

Malgré la baisse du nombre de postes dans l’enseignement secondaire, le ministère explique que le volume d’enseignement du second degré public sera maintenu en 2020. Et pour cause, la compensation de la « diminution des moyens d’enseignement sera assurée par l’augmentation du volume des heures supplémentaires« . De plus, le pouvoir d’achat des personnels sera amélioré puisque 300 millions d’euros seront « engagés en 2020« , dans le cadre de la mise en oeuvre du 3ème volet du protocole PPCR.

Les professeurs exerçant dans les réseaux d’éducation prioritaires renforcés (REP+) connaîtront une nouvelle revalorisation à la rentrée 2020 (après deux revalorisations de 1000€ en 2018 et 2019), car 137 millions d’euros ont été mobilisés « en faveur de la reconnaissance de l’engagement » des enseignants en REP+.

A noter que les Ecoles numériques innovantes seront dotées de 20 millions d’euros, afin de « soutenir les projets numériques des équipes éducatives de près de 3 800 écoles rurales« . Le service national universel sera quant à lui doté de 30 millions. Cela permettra d’accueillir « au moins 20 000 jeunes volontaires en séjour de cohésion« .

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.