Bac 2019 : Jean-Michel Blanquer assure que tous les élèves auront leurs notes définitives aujourd’hui

Les dernières copies manquantes ont été rapportées par les correcteurs grévistes. Le ministre a assuré que les professeurs concernés par la rétention des notes seront "sanctionnés", au cas par cas.

© Capture d’écran Europe 1

Le bras de fer entre Jean-Michel Blanquer et les enseignants touche à sa fin. Lundi 8 juillet en fin de journée, « toutes les copies encore manquantes ont été rapportées par les professeurs grévistes, dans les différents centres d’examens« , précise le ministère de l’Education nationale, dans un communiqué. Ainsi, les notes manquantes « ont pu être saisies » et la « quasi-totalité » des jurys ont pu délibérer hier soir.  « À l’issue de ces dernières délibérations, plus aucun candidat ne sera détenteur d’une note provisoire« , détaille le communiqué.

Les candidats auront leurs notes aujourd’hui

Suite à la rétention des notes, certains élèves avaient reçu la note du contrôle continu à titre provisoire. Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a assuré ce matin au micro de Europe 1 que « l’ensemble des élèves seront fixés de manière absolue sur leur note » du bac aujourd’hui, à 10 heures. Une fois que la note du baccalauréat sera dévoilée, ce sera la meilleure des deux qui sera prise en compte.

Jean-Michel Blanquer s’est également exprimé sur sa décision de donner des notes provisoires aux élèves concernés lors des résultats du bac, vendredi 5 juillet. « Certains auraient eu leurs résultats vendredi, d’autres ne les auraient pas eus, cela aurait créé une rupture d’égalité » a t-il affirmé. Il précise que cette décision n’a rien de « scandaleux » puisque c’est la procédure qui est réalisée lorsqu’une copie a été perdue, par exemple. « Et puis la note de contrôle continu a beaucoup de sens. Elle signifie ce que l’élève a fait » durant toute l’année scolaire, poursuit-il.

Des sanctions prévues pour les enseignants, au cas par cas

Le ministre de l’Education nationale a également annoncé, suite à la rétention des notes, que les professeurs grévistes seraient sanctionnés. « Il y aura une procédure pour chacun. Chaque personne est un cas particulier, il n’y aura évidemment pas de sanction collective, donc chaque cas sera apprécié » prévient-il. Il rappelle que les sanctions seront financières : « la suppression de chaque jour de paye depuis le premier jour où ils auront eu les copies jusqu’au jour où ils les ont rendues, puisqu’ils sont réputés avoir fait grève pendant cette période ».

Enfin, Jean-Michel Blanquer indique que des sanctions administratives pourront être données aux professeurs grévistes concernés. « Quand vous avez par exemple empêché un jury de siéger physiquement. Il y a eu des gens qui sont allés très loin dans leur manière d’agir » déclare-il avant de conclure : « Il faut que chacun comprenne qu’on ne fait pas tout et n’importe quoi lorsqu’on a en charge un service public. On a une dignité à assumer, au niveau des droits et des devoirs« .

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.