Bac 2019 : encore 40 000 copies manquantes

D'après le ministère de l'Education nationale, 40 000 copies sont encore concernées par la rétention des notes. La moitié de ce qu'avait annoncé Gabriel Attal la veille. Une bachelière qui n'a pas été notée témoigne.

© Capture d’écran France info

Tandis que les résultats du baccalauréat sont dévoilés progressivement aujourd’hui, environ 40 000 copies (sur 4 millions) sont toujours manquantes. Un chiffre qui représente la moitié de ce qu’avait annoncé ce jeudi 4 juillet Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, au micro de Franceinfo.

Ce dernier avait aussi ajouté que « le pari de la confiance et de la sérénité avec les enseignants » avait été fait et que « l’écrasante majorité des professeurs jouaient le jeu« , même si certains « avaient des doutes« . Il a également salué, tout comme Jean-Michel Blanquer sur RMC, les professeurs ayant corrigé les copies en temps et en heure.

Pour rappel, le ministre de l’Education nationale avait affirmé que des sanctions lourdes seraient prises pour les enseignants réticents qui refusaient de corriger les copies des élèves. Ces sanctions pouvaient aller jusqu’à quinze jours de retenue de salaire.

La note du contrôle continu retenue à « titre provisoire »

« En cas de note manquante, les jurys sont invités à remplacer celle-ci à titre provisoire par la moyenne obtenue par l’élève sur les trois trimestres de la classe de terminale dans la matière concernée » demande le ministère de l’Education nationale, dans un communiqué. Il s’agit donc d’attribuer la note de contrôle continu à titre provisoire pour permettre à l’élève d’avoir son résultat. « C’est ce qui arrive généralement lorsqu’un paquet de copies est perdu par exemple » souligne Gabriel Attal. Une fois que la note du baccalauréat sera dévoilée, ce sera la meilleure des deux qui sera prise en compte.

Les enseignants qui contestent la réforme du lycée et du baccalauréat ne sont pas de cet avis. Selon Franceinfo, une professeure de mathématiques dénonce l’utilisation du contrôle continu pour les notes manquantes comme « un tour de passe-passe » qui « ne respecte pas le principe d’égalité » de l’examen du bac. « Encore une fois, c’est pour essayer de rendre invisibles nos luttes de l’année et essayer de satisfaire l’opinion publique. Lorsqu’il affirme que nous sommes minoritaires, c’est certes vrai pour la grève actuelle mais nous répondons à une grande majorité d’enseignants qui sont contre sa réforme » martèle l’enseignante.

Témoignage d’une bachelière impactée par la rétention des notes

Lina, une élève en terminale ES, vient ce matin de découvrir ses résultats. « J’ai obtenu mon baccalauréat avec mention assez bien. Je suis très soulagée et ravie, mais on vient de m’apprendre que ma note en SES n’est pas encore définitive, faute d’avoir rendu les copies à temps. Elle a été remplacée par celle du contrôle continu. Cette année, j’ai eu 13 en SES et ce sera donc la meilleure des deux notes qui comptera dans ma moyenne du bac. Si ma note au baccalauréat est meilleure, j’aurais peut-être la possibilité d’obtenir la mention « bien » vu que les SES représentent pour moi un fort coefficient. Verdict : le lundi 8 juillet, date à laquelle sera communiqué mon réel résultat. », explique-t-elle.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.