Des ateliers scolaires pour initier les plus jeunes à la philosophie 

Le philosophe et écrivain Frédéric Lenoir a animé pendant plusieurs mois des ateliers dans des écoles primaires. Le film « Le cercle des petits philosophes » suit son parcours.

© Capture d’écran YouTube – L’atelier d’images

Pourquoi attendre la terminale pour philosopher ? Dès l’école primaire, des élèves ont pu bénéficier d’ateliers philosophiques. Animés par le philosophe et écrivain Frédéric Lenoir, ces ateliers ont pour vocation de développer la réflexion et l’argumentation des plus jeunes et d’échanger sur leurs différents points de vue.

Ces ateliers philos ont fait l’objet d’un film-documentaire intitulé Le cercle des petits philosophes, réalisé par Cécile Denjean, sorti en salles le 17 avril dernier. Le film suit le philosophe intervenant dans deux salles de classes de la région parisienne pendant plusieurs mois.

Frédéric Lenoir est par ailleurs à l’origine de la Fondation Savoir, Etre et Vivre Ensemble (SEVE), dont la mission est de former des animateurs pour réaliser des ateliers de philosophie et de méditation dans les établissements scolaires.

La philosophie, c’est de « l’intelligence collective »

La vie, la mort, la religion, la vérité… ce sont des questions qui touchent tous les enfants. Interrogé par Franceinfo, Frédéric Lenoir explique que « les enfants ne savent pas ce que veut dire le mot ‘philosophie’. » mais que « très rapidement, ils disent qu’au fond la philosophie, c’est parler de l’être humain, ‘est-ce que la vie a un sens ?’, du bonheur… Ce sont les grandes questions existentielles ».

« Kant dit que la métaphysique, ce sont des réponses que les adultes cherchent à apporter à des questions d’enfants. Il n’y a pas beaucoup de lieu où les enfants peuvent le faire, l’atelier philo est un espace dans lequel ils peuvent dire ce qu’ils pensent, les enfants vont avoir un débat philosophique dans lequel ils peuvent argumenter, contre-argumenter et expliquer leurs idées. » Frédéric Lenoir

Les enfants doivent penser « par eux-mêmes »

Le philosophe est interviewé par des élèves de CM1-CM2 de l’école du numérique de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Une jeune fille demande à Frédéric Lenoir à quoi sert la philosophie. Pour lui, c’est « apprendre à bien penser et à réfléchir pour vivre mieux ».

Il étaye son propos par une citation de Montaigne : « mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine » pour montrer que les enfants doivent « penser par eux-mêmes, juger par eux-mêmes » car « avoir un esprit critique, c’est plus nécessaire que jamais ».

Les enfants et la notion de vérité

Dans une ambiance détendue et après avoir procédé à un exercice de méditation, une autre classe de primaire à l’école Jean-Cocteau de Trappes (Yvelines) expérimente un atelier philo autour du thème de la vérité. Devant les caméras de BFMTV, une élève raconte : « Mes parents ils me disent, si tu mens, eh bah personne ne va te croire. » A la suite de quoi, Frédéric Lenoir demande à l’ensemble de la classe : « Etes-vous d’accord avec ça? »

Et les enfants apprécient ! Une autre élève prend la parole et explique que l’atelier « apporte du bonheur car je peux dire tout ce que je voulais dire. » Une autre élève renchérit : « On peut s’apprendre sur nous, sur les autres, on apprend à mieux se connaître« .

Généraliser les ateliers dans toute la France

Le succès des ateliers philo à l’école remonte déjà à quelques années. En effet, ils se sont développés en France depuis 1996 dans le système scolaire, notamment avec un professeur spécialiste de la philosophie avec les enfants, Michel Tozzi.

Sa méthode –appelée la méthode Tozzi- consiste à animer une discussion et à attribuer des rôles aux élèves participants pour permettre à chacun de prendre la parole : un président de séance qui distribue la parole, un secrétaire qui prend en note les arguments du débat, un reformulateur, des philosophes, et deux observateurs chargés de vérifier que chacun remplit son rôle de la manière attendue. Et les rôles peuvent changer au cours de l’atelier.

VousNousIls a pu assister à une démonstration de la méthode Tozzi organisée le 14 novembre 2012, au siège de l’Unesco à Paris.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.