© Capture d’écran YouTube – France Bleu Touraine

Une quinzaine de motards se sont rendus vendredi 26 avril au collège Montaigne dans le quartier nord de Tours (Indre-et-Loire), rapporte le média local France Bleu Indre-et-Loire. Ils sont membres de l’association Lag Spirit, un club de motards issus de forces de l’ordre, policiers, gendarmes et douaniers. Ils sont venus en aide à un jeune garçon de douze ans, Valentin, victime de harcèlement dans son ancien établissement scolaire.

 

 

 

 

Se prémunir face au harcèlement

« Il a rencontré pas mal de soucis dans son ancien établissement. On vient le soutenir, lui montrer qu’on est là, qu’il n’est pas tout seul » explique Oly, président des Lag Spirit à France Bleu. L’association est venue chercher le jeune Valentin à la sortie des cours pour l’escorter à son domicile en toute sécurité.

Lag Spirit aide aussi les familles concernées pour les dépositions de plaintes ou encore la rédaction de lettres pour le rectorat.

« Je me sens encore plus en sécurité, on est sûr que les autres ne viendront plus m’embêter » a de son côté confié Valentin au journal.

Le harcèlement scolaire touche 700.000 enfants et adolescents en France. Roselyne Guilloux, ancienne professeure en collège, et psychologue de l’Éducation nationale a publié un ouvrage intitulé Situations de harcèlement entre élèves (Retz). Elle propose des outils théoriques et pratiques pour aider les enseignants qui font face à ces situations. Et des conseils sur les signes qui doivent alerter (isolement, changement de comportement, décrochage scolaire).

Le ministère de l’Education nationale propose également un site internet « Non au harcèlement » qui comprend des ressources pédagogiques telles que des campagnes de sensibilisation au harcèlement ou des guides de prévention pour la cyberviolence entre les élèves par exemple.