AESH : des mesures annoncées par le gouvernement

Le gouvernement a rendu publiques les premières mesures de la proposition de loi sur l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Elles concernent notamment les AESH.

devoirs faits

racorn – Shutterstock

Alors qu’une intersyndicale appelle les AESH à se mobiliser ce mercredi 6 février, le gouvernement a annoncé vendredi 1er février des mesures pour rendre leur métier moins précaire.

Des CDD de 3 ans pour les AESH

Lors de la discussion à l’Assemblée nationale, dans la nuit de jeudi à vendredi, d’une proposition de loi pour l’inclusion des élèves en situation de handicap, Jean-Michel Blanquer a fait voter des modifications concernant le recrutement des AESH.

Le ministre de l’Education nationale a notamment souhaité que le plan de transformation des contrats aidés précaires en contrats pérennes d’Accompagnant d’élève en situation de handicap (AESH) s’accélère. « Dès la rentrée 2019, tous les accompagnants des élèves en situation de handicap auront un contrat pérenne. Ces contrats de trois ans seront renouvelables une fois avec à la clef un CDI », a-t-il indiqué. Lors de la discussion de la proposition de loi, le ministre a ainsi précisé que « dès la rentrée prochaine, nous ne recruterons plus d’auxiliaires de vie scolaire sous contrat unique d’insertion, autrement dit il n’y aura plus de contrats aidés ».

Une « tartufferie »

Le ministre a également voulu affirmer « la pleine reconnaissance des accompagnants comme professionnels à part entière des équipes éducatives ». Cela se traduira « par une revalorisation de ce métier », a-t-il indiqué.

Des mesures qui ne satisfont pas l’opposition. « On ne voit pas très bien où est la déprécarisation […] On est en pleine hypocrisie, tartufferie, en pleine trahison », a ainsi estimé la députée socialiste Laurence Dumont. Aurélien Pradié, député Les Républicains, a jugé quant à lui que ces mesures transformaient « une précarité potentielle annuelle en précarité triennale. La petite entourloupe ne tiendra pas longtemps ». En effet, auparavant la durée minimum des contrats d’AESH était d’un an.

Parallèlement, les propositions d’une vaste concertation sur l’école inclusive lancée en octobre 2018 doivent être rendues au gouvernement le 11 février prochain.

Partagez l'article

11 commentaires sur "AESH : des mesures annoncées par le gouvernement"

  1. Boucly Agathe  12 juin 2019 à 8 h 36 min

    Il faudrait prendre en compte le diplôme accompagnant educatif et social option education inclusive en milieu ordinaire, c’est anciennement le diplôme d’AMP avec une nouvelle option pour venir répondre au poste d’accompagnant. Ce diplôme n’est pas du tout reconnu par l’éducation nationale, cela obligerai a une vrai revalorisation des salaires. C’est une formation très complète, qui permet une prise en charge globale, et permet un accompagnement dans la proximité du quotidien. Cela doit permettre de libérer les SESSAD, qui prennent en charge les élèves sur le temps de midi, par exemple. Donc faire des économies car toutes les missions peuvent être confiées auxaccompagnant educatif et social, à ne pas confondre avec accompagnant d’élèves en situation de handicap, qui n’impose qu’une formation de 60h, tandis que l’autre en comptabilise 1456h. Quand le gouvernement va enfin nous reconnaître comme véritable professionnel de l’accompagnement en milieu scolaire ? Vaste fumisterie !Signaler un abus

    Répondre
  2. Rousson  22 juin 2019 à 12 h 12 min

    Bonjour je suis en contrat avs pec et viens de passer en avril 2019 l entretien pour devenir AESH . Hier, vendredi 21 huin 2019 j ai reçu 1 avis défavorable de la DSDEN de Valence. Je suis démoralisée. J ai d excellentes appréciations des enseignants et les élèves ont progressés. Quels recous puis je intenter afin de contester cette décision? Merci d avance.
    Yasmina ROUSSONSignaler un abus

    Répondre
  3. Christine Beaufrere  23 juin 2019 à 12 h 06 min

    Je trouve dommage que nous ne soyons pas reconnue. Que dire des heures de recherche pour aider ses enfants et qui ne nous sont pas payées. J’ai 4 ans de contrats aidés + 3 ans comme aesh et je viens de signer pour un contrat de 3 ans…….mais toujours pas de CDI et évidemment pas d’augmentation de salaire……on ne parle,pas des frais kilométriques qui sont à notre charge….. Il y a des choses à revoir pour nous aider….. J’adore mon métier mais personne ne nous écoute! !!!!!!!! J’ai demandé des formations mais il faut que se soit nous qui les payons……bien sûr avec notre salaire ??????. Il y a tant de choses à dire.Signaler un abus

    Répondre
  4. isabelle  3 juillet 2019 à 17 h 21 min

    bonjour,

    AVS pendant 6 ans puis alors que j’espérais passer en CDI, nouveau contrat, je passe AESH et je repars à zéro rentrée 2018-2019
    et maintenant encore un autre contrat avec salaire qui ne change jamais bien sur mais le pire pour moi est le manque de considération que l’on a pour nous et ça je le vit mal certains professeurs se demandent encore à qui on sert et ne nous autorise aucune intervention, on nous regarde par en dessous, on pense qu’on est là pour espionner et on se tait dès que l’on arrive bien sur on ne se mélange pas lors des réunions ou repas « les serviettes entre elles et les torchons de l’autre coté » c’est très humiliant parfois
    heureusement que parfois certaines personnes semblent plus enclin à nous accueillir décemment mais elles sont très peu nombreuses…
    c’est dommage.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.