Le Snes interpelle les « stylos rouges » pour discuter ensemble d’actions à venir

Alors que le mouvement des "stylos rouges" progresse, le Snes, syndicat majoritaire enseignant, souhaite discuter avec ses membres.

Getty Images

Le mouvement des « stylos rouges » prend de l’ampleur chez les enseignants. Le mouvement né sur les réseaux sociaux depuis mi-décembre compte aujourd’hui plus de 59 000 membres. Ces enseignants réclament de meilleures conditions de travail et une hausse de leur salaire.

La contestation devenant de plus en plus importante, le Syndicat National des Enseignements du Second degré (Snes), syndicat majoritaire, souhaite discuter avec les contestaires des « stylos rouges ». Le secrétaire général adjoint du syndicat, Xavier Marand a déclaré en effet sur Franceinfo que des « modalités d’actions » à « mettre en place en commun » sont nécessaires, afin d’alerter les « stylos rouges » sur les conséquences des initiatives qu’ils mettent en oeuvre. « Ils disent qu’ils ne veulent pas faire de grève mais la rétention de notes, la rétention de copies au baccalauréat c’est de la grève. Si on ne rend pas nos notes on va être ponctionnés d’un 30e de salaire » explique ainsi Xavier Marand.

 

20/20 : la notation en signe de revendication

A Lille, des enseignants du collectif ont par exemple décidé de mettre des 20/20 à toutes les copies, en signe de protestation. Un des membres des stylos rouges, interrogé par France Télévisions, indique que « les stylos rouges du Nord-Pas-de-Calais ont, entre autres, décidé que tout le monde aurait 20, que toutes les compétences seraient acquises, pour montrer l’absurdité d’un système où on nous demande que tout le monde réussisse mais on ne nous donne pas les moyens de cette réussite« .

Le Snes, qui partage les revendications des stylos rouges, estime que cette mesure n’est pas la meilleure solution. Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU, estime ainsi que beaucoup de ses collègues ne souhaiteraient pas mettre 20/20 à toutes les copies. « Ils prennent à coeur le métier, ils ont envie vraiment d’évaluer les élèves pour leur montrer leur marge de progression » a t-elle déclaré, avant de conclure que le fait de gratifier d’un 20/20 tous les élèves « ne va pas forcément rassembler beaucoup de monde« .

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.