Violences à l’école : un stage de « gestion de crise » pour les chefs d’établissement

Des chefs d’établissements de l’Académie de Versailles participent à un stage de « gestion de crise » dans un camp militaire des Yvelines, qui a débuté ce mardi 6 novembre.

Shutterstock

Des chefs d’établissements de l’Académie de Versailles réalisent en ce moment même un stage de «gestion de crise» dans un camp militaire de la ville de Beynes (Yvelines) selon le Parisien.

Pendant trois jours, principaux de collèges, proviseurs de lycées et inspecteurs participent pour la première fois à une formation pour effectuer des exercices pratiques. Au programme, des exercices physiques : courses à pied, fabrication d’un brancard, pompes, passages de tyroliennes et ponts humains. Mais aussi des simulations et des mises en situations pour préparer les chefs d’établissements à la culture du risque, y compris pour faire face aux attentats.

Le stage «gestion de crise» intervient peu après les violences survenues au lycée Edouard Branly de Créteil le 18 octobre dernier, où un élève de 15 ans avait menacé une enseignante avec un pistolet.

Une formation pratique pour « sortir de leur zone de confort »

Barbara Guérinau, conseillère en sécurité au rectorat de l’Académie de Versailles, confie que cette formation à la gestion et la prévention des crises incite les chefs d’établissements à «sortir de leur zone de confort et à souder les équipes». Elle ajoute que les équipes pédagogiques doivent être sensibilisées au risque d’attentat dans les établissements scolaires, notamment lors «d’une intrusion avec une arme blanche ou une arme à feu».

La formation vise à apprendre à adopter les bons réflexes face à un élève violent, à des parents virulents et à gérer le stress dans les situations difficiles.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.