Rendez-vous de l’histoire de Blois 2018 : instants choisis, vendredi 12 octobre

Lors des Rendez-vous de l'Histoire de Blois 2018, le rôle majeur de l'enseignement de l'histoire a été réaffirmé, surtout dans le contexte actuel de déferlement des images. Focus vidéo sur quelques temps forts et prises de parole, vendredi 12 octobre.

Les Rendez-vous de l’histoire de Blois 2018 ont eu lieu du 10 au 14 octobre, sur le thème « La puissance des images ». Au cours de ces journées, l’accent a été mis sur le rôle primordial de l’enseignement de l’histoire, dans un contexte de surexposition permanente aux images. Apprendre aux élèves à décrypter l’image est un des rôles clés du professeur d’histoire-géographie aujourd’hui. Jean-Noël Jeanneney, historien et président du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire, l’a rappelé – avec force anecdotes et humour -lors du discours inaugural vendredi 12 octobre.

Claude Robinot, professeur agrégé d’histoire-géographie, ancien formateur IUFM, qui a donné ce même jour une conférence, « Quelles images pour enseigner l’histoire ? », affirme ainsi que « L’image n’est jamais une facilité, elle est polysémique ».

François Lissarague, directeur d’études à l’EHESS, qui participait vendredi à une table ronde sur les images de la démocratie athénienne de l’âge classique, explique de son côté, parlant de l’Athènes antique, que « l’idéologie de la cité démocratique passe par des discours oraux, bien sûr, mais également visuels. »

Rencontres

Lors du discours inaugural des Rendez-vous de l’histoire vendredi, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, a insisté sur l’importance de cet événement et de l’enseignement de l’histoire-géographie. Cet enseignement sera d’ailleurs renforcé dans les nouveaux programmes de lycée 2019, a souligné le ministre, avec  la spécialité Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques, de 4 heures en première et de 6 heures en terminale.

Vendredi 12 octobre s’est ouvert également le Salon du Livre d’Histoire. VousNousIls est parti à la rencontre des exposants, et nous avons croisé dans les allées du salon Christophe Léon, responsable de la Commission numérique de l’association des professeurs d’Histoire-Géographie , Marie Charrel, journaliste au Monde, qui vient d’écrire un livre sur sa grand-tante, Yo Laur, artiste, déportée à Ravensbrück, et Benjamin Brillaud, animateur de la chaîne Nota Bene, et auteur de « Les pires batailles de l’histoire« . Ils ont répondu à nos questions. A voir dans notre reportage.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.