Parcoursup : Lucas, contacté mi-juillet par une école privée pour intégrer un BTS !

Toujours sans affectation à la mi-juillet, Lucas a reçu un coup de fil inattendu. Une proposition d’une école privée de l’intégrer dans le BTS qui figurait parmi ses vœux sur Parcoursup. La seule piste d’études de ce jeune bachelier STMG pour la rentrée.

Parcoursup

Parcoursup

Alors que certains bacheliers sans solutions sur Parcoursup vont frapper à la porte des établissements privés pour intégrer une formation à la rentrée, Lucas, lui, a eu la surprise de voir l’école privée venir à lui. Le bachelier strasbourgeois a, en effet, reçu, mi-juillet, un coup de téléphone d’un représentant d’OMNIS, pour lui proposer de s’inscrire en BTS. « J’avais laissé mon numéro en février dernier, lors des journées portes ouvertes de l’école », se souvient-il. Plus de quinze jours après les résultats du bac, cette piste est la seule possibilité du jeune diplômé. A condition qu’il trouve une entreprise pour l’accueillir en alternance. « Je ne peux pas me payer un BTS à 4500 euros », explique-t-il.

« Sur Parcoursup, j’ai payé mes absences en première »

Le stress lié à sa poursuite d’études a commencé avant le bac, au moment des réponses à ses vœux sur Parcoursup. Des résultats négatifs, malgré des moyennes autour de 13 sur 20 en management, ressources humaines, économie et droit et des avis favorables du conseil de classe pour les deux BTS NDRC (Négociation et digitalisation de la relation clientèle) et MUC (Management des unités commerciales) qu’il avait demandés. « Je pense que j’ai payé mes absences en première. Je trouve ça dur car j’étais sérieux en terminale », juge le bachelier.  À quelques jours du bac, ces résultats affectent son moral. «  Je ne voyais plus à quoi ça servait de le passer », reconnaît-il. Remotivé par le stage de révision de trois jours en auberge de jeunesse, proposé par Madame Faust, sa professeure principale, et quelques-uns de ses professeurs, il décide de ne pas sécher l’examen.

Aucune nouvelle de la CAAES mi-juillet

Avec l’aide de cette professeure, il décide également de saisir la CAAES (Commission académique d’admission dans l’enseignement supérieur) le 26 juin dernier. Cette commission mise en place dans chaque académie promet d’étudier les dossiers de ceux dont tous les vœux sur Parcoursup étaient suivis d’un « non », ferme et définitif. Lucas espère alors obtenir une proposition d’affectation en BTS NDRC ou MUC, dans un autre lycée public. Mi-juillet, il n’a toujours aucune nouvelle de la CAAES.

Un BTS en alternance pour ne pas supporter le coût du privé     

Las, le jeune homme commence alors à chercher une entreprise, en se disant qu’il pourra peut-être intégrer un BTS privé en alternance, c’est-à-dire sans faire supporter les frais de scolarité à sa famille. La proposition d’OMNIS tombe à pic. Le 20 juillet, Lucas avait bon espoir que ses démarches auprès d’un grand magasin débouchent sur une réponse positive. Et que ses vacances puissent enfin commencer.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.