Coupe du Monde 2018 : quelle a été la scolarité des Bleus ?

Difficile pour les footballeurs professionnels d'étudier en parallèle. Mais parmi les 23 Bleus, certains ont quand même réussi à décrocher un diplôme.

Les Bleus lors de leur sacre, le 15 juillet 2018 / FFF.fr

Les Bleus lors de leur sacre, le 15 juillet 2018 / FFF.fr

Trois jours après leur victoire étincelante lors de la Coupe du Monde 2018, retour sur le parcours… scolaire des Bleus. Pour la plupart des joueurs de foot, les entraînements quotidiens de haut niveau sont difficilement compatibles avec les études. Toutefois, certains ont réussi à décrocher un diplôme, en parallèle de leur carrière sportive. Ainsi, sur les 23 champions du monde, six ont obtenu le Bac, et deux un BEP.

Des études abandonnées par manque de temps

Par manque de temps ou par choix tactique, la majorité des joueurs français ont privilégié le football aux études – bien souvent à regrets. Antoine Griezmann, auteur de 4 buts en 7 matchs lors de la compétition, a été recruté par le club espagnol de la Real Sociedad à 14 ans. Il a continué sa scolarité près de la frontière espagnole, à Bayonne, mais a finalement stoppé ses études à cause d’une formation sportive trop chargée.

Paul Pogba et Benjamin Pavard sont dans le même cas que “Grizou”. Le premier, recruté par Manchester United à l’âge de 16 ans, a malgré lui été contraint de renoncer à passer son Bac. Le second, formé au LOSC, a étudié en parallèle au lycée Jean Perrin de Lambersart, en sports-études, puis au pôle espoirs de Liévin (une structure qui permet d’être formé au foot tout en suivant un cursus scolaire), avant d’opter pour un brevet d’éducateur sportif, qu’il a finalement abandonné. “J’encadrais des jeunes, je n’ai pas fini mes études car je suis passé pro”, explique-t-il à Libération.

Ousmane Dembélé a choisi de privilégier sa carrière sportive aux études / FFF.fr

Ousmane Dembélé a choisi de privilégier sa carrière sportive aux études / FFF.fr

Reste le seul joueur à avoir essayé, malheureusement en vain, de passer son Bac, envers et contre tout. Le défenseur Samuel Umtiti, “plutôt bon élève” et voulant “éviter le cliché des footballeurs qui ne savent pas parler”, selon Le Parisien, a ainsi, bien malgré lui, “un peu lâché” ses devoirs en terminale, à cause d’un “emploi du temps surchargé”… avant de rater son bac STMG spécialité marketing.

Le foot d’abord

Privilégier le foot aux études a aussi été un choix pris en toute conscience par certains joueurs. Formé à l’Olympique Lyonnais, le milieu offensif Nabil Fékir a par exemple choisi d’arrêter ses études à l’âge de 17 ans, en classe de terminale, sans passer le bac, “à cause de ses obligations footballistiques”, selon son père. Idem pour l’attaquant Ousmane Dembélé : formé au Stade Rennais, il a choisi sciemment d’abandonner les études après ses 16 ans révolus, pour devenir footballeur professionnel.

Des Bleus diplômés

Olivier Giroud a obtenu un bac ES, puis un Bac+2 en filière Staps. Raphaël Varane a décroché son Bac ES, après avoir fait patienter Zidane et le Real. / FFF.fr

Olivier Giroud a obtenu un bac ES, puis un Bac+2 en Staps. Raphaël Varane a décroché son Bac ES, après avoir fait patienter Zidane et le Real. / FFF.fr

Restent les huit Bleus diplômés. Capitaine de l’équipe de France, le gardien de but Hugo Lloris, qui a suivi un cursus scientifique au lycée Thierry Maulnier de Nice, a obtenu son Bac S en 2005, pendant qu’il préparait en parallèle l’Euro des moins de 19 ans avec la sélection nationale. Autre joueur le plus diplômé, l’attaquant Olivier Giroud a obtenu un Bac ES, puis un Bac+2 en filière Staps à l’université – en parallèle de sa formation au Grenoble Foot 38 et de sa sélection en équipe de France des moins de 16 ans.

De son côté, Raphaël Varane a décroché son Bac ES… après avoir retardé son transfert de Lens vers le Real Madrid. “Je n’ai pas réalisé que c’était Zidane qui m’appelait, et vu que j’étais en plein dans mes révisions pour le bac, je lui ai demandé poliment de me rappeler plus tard”, raconte-t-il à SoFoot.

Le prodige Kylian Mbappé, plus jeune buteur en finale d’un Mondial depuis Pelé (il n’est âgé que de 19 ans), a obtenu son Bac STMG gestion en 2016, malgré la signature de son premier contrat pro avec l’AS Monaco. “J’avais besoin de ce diplôme pour mes projets d’après-carrière, dont celui de devenir entraîneur”, explique-t-il au Parisien.

Enfin, le milieu de terrain N’golo Kanté, qui n’a pas fréquenté de centre de formation dans sa jeunesse, a eu le temps de suivre des études : il possède ainsi un Bac pro et un BTS comptabilité.

D’autres Bleus ne sont pas bacheliers, mais possèdent tout de même un diplôme : ainsi, Blaise Matuidi et Djibril Sidibé ont tous deux décroché un BEP vente. “Blaisou”, contraint de stopper ses études pour, comme tant d’autres, se consacrer au football, indiquait au JDD en 2013 qu’il “aurait bien aimé travailler dans l’informatique” et pour cela, passer son Bac. A noter que les deux joueurs ont obtenu leur BEP au même endroit : le lycée privée du centre de formation du club de l’ESTAC Troyes, où ils ont débuté en même temps leur carrière sportive.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.