Le Bac 2018 en chiffres

Le Bac a lieu du 18 au 25 juin. Plus de 750.000 candidats, 174.331 examinateur/correcteurs, 4 millions de copies... Découvrez l'examen en chiffres.

Le bac © Fotolia.com

Le bac © Fotolia.com

Le Bac, c’est la semaine prochaine, du 18 au 25 juin 2018. Alors que les lycéens terminent de réviser, l’Éducation nationale a dévoilé les principaux chiffres clés de cet examen national.

Plus de 750.000 candidats

Cette année, en raison du « baby boom » de l’an 2000, quelque 753.148 candidats plancheront sur le Bac, dans plus de 4 600 centres d’examen en France, sur  2900 sujets – l’année dernière, ils étaient 718.890 bacheliers, soit une augmentation des effectifs globaux de 5,6% ; et en 2016, ils étaient 695.682.

Selon les chiffres du ministère, 402.707 candidats appartiennent au baccalauréat général (53%), 154.822 à la filière technologique (21%) et 195.619 au bac professionnel. A noter que 16.688 personnes  (2,2% de l’effectif global) passeront le Bac en candidat libre. Le plus jeune candidat aura 11 ans, le plus âgé, 76 ans.

Seront mobilisés pour l’occasion quelque 174.331 examinateurs et correcteurs, afin de veiller au bon déroulement de l’examen et à la correction de 4 millions de copies.

Parcoursup suspendue jusqu’au 26 juin

Côté dates, les épreuves écrites débuteront le 18 juin. Pour le Bac général, elles commenceront avec la philosophie, et se termineront le 25 juin pour les S et les L, et le 22 juin pour les ES. Pour le Bac technologique, les épreuves s’achèveront le 25 juin pour les ST2S, STMG et STL, et le 22 juin pour les STHR ((Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration). Pour le Bac pro, les épreuves écrites se termineront le 20 juin, avec les arts appliqués et cultures artistiques. Les résultats, quelle que soit la filière, seront communiqués le 6 juillet, et les rattrapages s’étaleront jusqu’au 11.

A noter que durant  la semaine d’épreuve, Parcoursup sera suspendue – et reprendra le 26 juin, avec une phase « complémentaire », qui permettra aux candidats de formuler des vœux sur des places restées vacantes sur la plateforme.

80 euros par candidat

Le ministère de l’Education nationale dévoile aussi le coût de la session 2017 (qui était le même qu’en 2016, et qui devrait aussi être le même cette année) pour l’Etat : 80 euros par candidat présent.

Ces coûts recouvrent l’indemnisation des frais de déplacement des intervenants, leur rémunération (5 euros par copie corrigée, 9,60 euros de l’heure lors d’une interrogation orale), ainsi que les frais d’organisation (impression de sujets, location de salles…). Appliquées au nombre de candidats du Bac 2018, ces dépenses devraient revenir au total à plus de 60 millions d’euros.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.