La pédagogie émancipatrice, qu’est-ce que c’est ?

Un colloque international autour des pédagogies émancipatrices aura lieu à Paris les 8 et 9 juin 2018. Présentation par le comité de pilotage du colloque.

ESPE Paris - site Batignolles

ESPE Paris – site Batignolles

L’ESPE de Paris accueille les 8-9 juin 2018 un colloque international autour des pédagogies émancipatrices, en partenariat avec l’ESPE de Créteil et des membres du laboratoire Experice (Paris 8). En quoi consiste-t-il ?

Nous avons intitulé le colloque « pédagogies émancipatrices » car nous voulions permettre un dialogue entre les pédagogies critiques et d’autres pédagogies plus connues en France telle que la pédagogie Freinet. Les pédagogies critiques, qui occupent un sujet central lors de notre colloque, constituent un ensemble de courants apparus dans le sillage du pédagogue brésilien Paulo Freire. Elles s’appuient sur un travail de conscientisation des oppressions et des privilèges de manière à organiser une transformation de la société à des fins de justice sociale et environnementale, en particulier en luttant contre les inégalités sociales et les discriminations. Alors que Paulo Freire est une référence majeure dans le monde, notamment en Amérique du Nord ou en Afrique du Sud, que des instituts portant son nom ont été créés à l’échelle mondiale, force est de constater une vivacité moindre dans l’aire francophone. Notre colloque a donc pour objectif de faire connaître et diffuser en France ces divers courants de pédagogies (critiques, féministes, anti-racistes ou anti-oppressives), générés par la pensée et la pratique de Paulo Freire.

Quel est le programme du colloque ?

Le colloque sera composé de trois conférences plénières, de symposia et d’ateliers pratiques. Il réunira aussi bien des universitaires que des praticiens dans le champ de l’éducation scolaire ou universitaire et de l’éducation populaire hors l’école. Du vendredi au samedi, ce colloque fera appel à des conférenciers tels que Peter Mayo et Antonia Darder, tous deux travaillant dans le sillage de l’œuvre de Paulo Freire ou encore Caroline Dayer, qui elle, lutte contre les discriminations en milieu scolaire.

Des intervenants français et étrangers venant de Suisse, du Portugal, du Canada, d’Amérique latine, d’Algérie, du Cameroun sont attendus sur ces deux journées.

Comment est venue l’idée de créer ce colloque ?

Ce colloque réunit les centres d’intérêts de plusieurs chercheuses sur les pédagogies critiques ou féministes. Ce sont des champs de recherche très développés dans les pays de langue anglaise, espagnole ou portugaise, mais fortement ignorés en France. Il nous semblait donc important de les faire connaître.

A qui s’adresse-t-il particulièrement ?

Ce colloque est gratuit et a lieu entre autres un samedi car nous souhaitons toucher le public le plus large, et pas seulement des universitaires. Il peut s’agir de travailleurs de l’éducation populaire, du champ du travail social, d’enseignants  du primaire ou de secondaire, de formateurs d’ESPE, de personnes animant des formations militantes, de chercheurs, etc. De manière générale, toutes les personnes qui peuvent être intéressées, dans un espace ou un autre, à mettre en œuvre des pratiques pédagogiques émancipatrices visant à lutter contre les discriminations et les inégalités sociales, pour la justice sociale et environnementale.

Que font concrètement les participants lors de ces journées d’études ?

Ce colloque vise à explorer et à découvrir différentes propositions théoriques et pratiques de pédagogies égalitaires, leurs enjeux pour l’éducation et la formation, notamment des personnels enseignants et éducatifs. Les participants sont invités à assister à divers ateliers pratiques, à des congrès scientifiques (symposium) et à plusieurs sessions de communications libres. L’un des objectifs du colloque est de faire un état de l’existant, tant sur le plan des productions théoriques que des formes et modalités d’expression, de mises en pratiques, etc. De manière générale, nous espérons que ces deux jours puissent être pour les participants un espace de discussion et d’échanges mutuels.

D’autres projets sont-ils prévus ?

Ce colloque doit être le début d’une série d’initiatives. Nous envisageons d’inaugurer un institut Bell Hooks-Paulo Freire, en présence de l’une des filles de Paulo Freire.

Comment faire pour participer à ce colloque ?

Le colloque est accessible sans frais d’inscription, mais les places seront limitées. Il faut s’inscrire directement sur la plateforme dédiée au colloque avant le 30 avril 2018.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.