Scolarisation à 3 ans : ce que ça change pour les Atsem

Rendre l’école maternelle obligatoire dès 3 ans obligerait les structures scolaires à accueillir 20 000 enfants en plus. Qu'en pensent les Atsems ?

ff

Nathalie Clévédé, Atsem dans la Sarthe et membre du collectif Atsem de France/ Crédit : D.R.

Lors des Assises de la Maternelle, Emmanuel Macron a annoncé l’abaissement de la scolarisation obligatoire de 6 à 3 ans. Une décision qui a fait réagir le collectif Atsem de France. Formé en 2016, il revendique aujourd’hui plus de 11000 membres, soit environ 1 Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) sur 5. Son but est d’oeuvrer à la valorisation du métier. Entretien avec Nathalie Clévédé, Atsem à Vibraye, dans la Sarthe et membre du collectif.

Quelle est votre réaction vis-à-vis de l’annonce de la scolarisation obligatoire à 3 ans ?

Elle nous pose de nombreuses interrogations. Accueillir des enfants supplémentaires ne doit pas se faire au détriment de la qualité de d’accueil. Certes, 97% des enfants de trois ans sont déjà scolarisés, mais un certain nombre d’entre eux ne va à l’école que le matin, entre autre parce que pour certaines familles, payer la cantine revient trop cher. Un des soucis que nous avons soulevé concerne le matériel et les places disponibles à la cantine et dans les dortoirs notamment. Si on veut conserver un réveil échelonné, c’est-à-dire la possibilité pour les enfants de dormir selon leurs besoins, plutôt qu’un réveil obligatoire à une certaine heure, il faut des moyens. Si on en manque, cette réforme sera néfaste pour les enfants.

L’accueil obligatoire toute la journée est-il profitable à tous les enfants ?

Il faut prendre en compte la multiplicité des cas de figure. On sait qu’en REP et REP+, la scolarisation est bonne pour les enfants. Dans les établissement ruraux, au contraire, il existe un autre mode de garde, les familles ont l’habitude de retrouver les enfants l’après-midi et ce n’est pas forcément une mauvaise chose.

Aujourd’hui les conditions d’accueil des enfants sont-elles bonnes ?

Chez Atsem de France, nous demandons 1 Atsem par classe dans toutes les écoles de France. Or, comme nous sommes des agents territoriaux, il y a de grandes disparités en matière d’effectifs à l’échelle nationale. Certaines communes parviennent à maintenir 1 Atsem par classe, d’autres non (ndlr le SNUIPP-FSU parle d’une Atsem pour 3 à 4 classes en moyenne à l’échelle nationale). A titre personnel je suis en alternance sur deux classes. Cela demande une charge de travail supplémentaire car changer d’enseignant c’est changer d’habitudes de travail et de pédagogie. Il faut donc du temps pour communiquer avec eux et nous n’en avons pas assez. Pourtant aujourd’hui nous effectuons entre 9h et 10h de présence dans les écoles.

Le statut des Atsem a été modifié par décret au mois de mars, qu’est-ce que cela va changer pour vous?

Ce décret n’est pas très clair. Il a le mérite de reconnaître l’appartenance des Atsem à la communauté éducative, ce qui n’était pas le cas auparavant. Dans les faits cela signifie que les Atsem devraient être invités aux conseils d’écoles, ce qui n’était pas forcément le cas. Reste à voir comment tout ceci sera appliqué. Revoir le statut des Atsem ne fait pas tout, notre collectif demande aussi un revalorisation salariale, aujourd’hui une Atsem gagne en moyenne 1300 euros nets par mois.

3 commentaires sur "Scolarisation à 3 ans : ce que ça change pour les Atsem"

  1. Brigitte Le Floch  7 avril 2018 à 8 h 46 min

    Asem en maternelle nous avons 28enfants dans la classe .10enfants de 2ans et 20 de 3ans la classe n’est
    Pas
    Prévue pour les petits .travail a la chaine,25enfants manges a la cantine manque de personnels.il y a également deux enfants autistes sans avs.le travail n’est plus se qu’il était heureusement je suis en retraite dans un ans.bon courage pour l’avenir .Signaler un abus

    Répondre
  2. Lefay  7 avril 2018 à 9 h 02 min

    Tout à fait d’accord avec l article.
    Faut mettre plus de moyens humain et matériel car des classe de 20 Tps demande beaucoup de travail psychologique et physique .même si tu aime ton travail ton corps s affaibli .Signaler un abus

    Répondre
  3. Nat R  7 avril 2018 à 19 h 27 min

    Franchement, c’est un faux débat !
    On parle même de scolariser les enfants à 2,5 ans!
    La majorité des enfants sont scolarisés à 3 ans.
    Le débat se pose sur la formation des professeurs des écoles qui n’ont pas franchement d’approche psychologique et pédagogique pour les tout petits…
    Les éducateurs de jeunes enfants y auraient toute leur place mais c’est toujours une guerre entre les 2 professions où l’école reste le terrain des professeurs des écoles.
    Bref, la question de la cantine, de l’école en journée reste encore le point à préciser, mais M Macron n’entérine qu’un usage bien ancré en France.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.