L’internat de Sourdun, havre de paix et d’excellence

Changer de cadre de vie pour réussir ses études ? Tel est le concept de l'internat d'excellence de Sourdun dirigé par Julien Maraval. Présentation.

Julien Maraval

Julien Maraval

Quelques mots sur votre internat d’excellence…

L’internat d’excellence de Sourdun, créé en 2009, est une mesure interministérielle de la dynamique « Espoir banlieues ». Il permet à des collégiens, lycéens et étudiants motivés, qui ne bénéficient pas d’un environnement favorable de mettre toutes les chances de leur côté pour mener à bien leurs études. Tout élève peut demander à être admis. Le principal critère d’admission : la motivation. Nos jeunes sont en effet choisis pour leur goût de l’école et leur envie de travailler, qu’ils ne peuvent pas forcément concrétiser dans leur quartier à cause de l’environnement ou d’un contexte familial compliqué. Notre travail est de développer cette envie, de l’accompagner et de la fortifier. Actuellement, nous accueillons des élèves du collège à la classe prépa. Sur les 550 places disponibles, 481 sont occupées. La 6e est le niveau où la demande est la plus importante, suivie par la classe de seconde.

Quelle différence avec un internat classique ?

Certains établissements, a fortiori les lycées professionnels, recrutent leurs élèves sur un territoire très vaste qui rend nécessaire la présente d’un internat. Cette création est ainsi la conséquence d’une difficulté géographique. A l’inverse, pour l’internat d’excellence, le projet d’internat est premier et repose uniquement sur ce concept. Cette structure ne répond en aucun cas à une nécessité géographique. L’objectif même de l’internat d’excellence est d’avoir une approche globale sur tous les temps de l’élève, du lundi au vendredi, sans interruption. Ce projet s’inscrit dans un idéal méritocratique et d’égalité des chances. Il vise à permettre aux élèves de réaliser tout leur potentiel et se propose d’offrir des conditions d’apprentissage, de scolarisation et d’épanouissement très favorables.

Qu’apporte concrètement cette structure aux jeunes ?

De très bons résultats scolaires ! Depuis 4 à 5 ans, entre 97% et 100% des Terminales obtiennent leur bac, selon les séries. Pour le brevet, ils sont environ 93% à le décrocher chaque année. Ces résultats sont très satisfaisants au regard du profil social des jeunes. L’internat permet aussi de leur offrir un cadre de travail propice aux apprentissages : plus de concentration, plus de calme et plus de soutien. Par ailleurs, les élèves apprennent à vivre en communauté, loin du cocon familial. A l’issue de l’internat, ils repartent avec un bagage culturel important et des expériences de solidarité, de découverte et de coopération. Ce sont de réelles plus-values, apportées par l’établissement.

Comment expliquez-vous ces bons résultats ?

Le faible absentéisme, les cours de qualité et le fort investissement des enseignants participent activement à la réussite des élèves. Il est important de noter qu’en internat la responsabilité de l’établissement s’exerce aussi après la classe. C’est pourquoi nous proposons des études dirigées, des cours de soutien individuel et mettons à disposition des salles d’étude jusqu’à 22h pour les lycéens et élèves de prépas. Autre explication possible : l’équilibre de l’emploi du temps. Du lundi au vendredi, les élèves alternent cours et pratique sportive. Les lycéens peuvent, par exemple, pratiquer des sports après la classe, en soirée généralement. Les collégiens ont, eux, accès à des activités complémentaires de formation sous forme de clubs ou d’ateliers culturels, artistiques ou sportives tels que l’échec, l’astronomie, le piano, l’archéologie, la cuisine, la photographie, l’équitation, etc. Tous ces éléments concourent à ce que les élèves se sentent bien, réalisent leur potentiel et obtiennent de bons résultats scolaires.

De quelle manière est organisée la journée des élèves ?

La journée commence dès 8h. En matinée, les élèves ont en moyenne 4h de cours. S’ensuit la pause déjeuner avant de retourner en classe. De 16h à 17h30, les collégiens ont une activité complémentaire de formation. Leur nombre est différent en fonction du niveau : les 6e en suivent, par exemple, 4 par semaine tandis que les 3e, dont l’emploi du temps est plus chargé, n’en ont qu’une seule. Durant ce temps sont organisées des « études surveillées » pour les lycéens, où les enseignants prodiguent des conseils d’orientation et des méthodes de travail. Plusieurs classes expérimentent aussi un emploi du temps aménagé, « cours le matin et sport l’après-midi ». Au total, 5h de pratique sportive sont prévues par semaine en plus de l’EPS pour ces élèves.
Nous accordons aussi beaucoup d’importance aux sorties culturelles, entièrement prises en charge par l’établissement. A titre d’exemple, sur une année scolaire, un élève assistera à une quinzaine de spectacles (théâtre, musique, cinéma, etc.). Le projet de l’internat repose donc sur des cours mais pas seulement…
Enfin, après le dîner, certains élèves choisissent de réviser ou de se détendre tranquillement dans leur chambre tandis que d’autres préfèrent faire du sport (badminton, équitation, handball, etc.). Les lycéens ont la possibilité d’étudier jusqu’à 22h45. Extinction des feux une heure plus tôt pour les collégiens.

Un élève en difficulté scolaire réussira-t-il mieux en internat d’excellence plutôt qu’en établissement classique ?

Chez les élèves, les difficultés sont d’origines très diverses. Pour ceux qui ont des difficultés à s’organiser dans leur vie ou dans leur travail en dehors des cours, l’internat est une bonne solution. Cette structure offre un accompagnement global des élèves, très porteur pour leur réussite.

Après avoir quitté l’internat, que sont devenus vos élèves ?

Les anciens restent très attachés à l’établissement. Ils se rendent compte que l’internat leur a beaucoup apporté. Ils reviennent donc fréquemment donner un coup de main lors du stage de révision du bac des lycéens ou lors du forum de l’orientation, par exemple. A cette occasion, ils viennent présenter les filières et les formations du supérieur dans lesquels ils sont inscrits.
En général, il y a de très belles réussites. On trouve d’anciens élèves à Sciences po, à Dauphine, en école de commerce, en fac de maths, en licence de lettres… L’une de nos anciennes élèves a même reçu le premier prix au concours général d’économie !

1 commentaire sur "L’internat de Sourdun, havre de paix et d’excellence"

  1. Bernard Yor  2 avril 2018 à 10 h 24 min

    Ce lieu est l’endroit où j’ai effectué mon année de service militaire. Instituteur, j’ai alors préparé des appelés au certificat d’étude pour adultes ce dont ils m’ont remercié.
    Quelle bonne idée cet endroit !
    S’il y avait eu des Cm2, j’aurais porté ma candidature.
    Bon courage aux enseignants de la part de Bernard frais retraité de l’Education Nationale.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.