Réforme du bac : des « épreuves ponctuelles » organisées chaque semestre en terminale ?

Les syndicats ont dévoilé hier de nouvelles pistes envisagées dans le cadre de la réforme du baccalauréat, dont l'organisation d'épreuves ponctuelles à la fin de chaque semestre de terminale.

baccalauréat

© AntonioDiaz – Fotolia

De nouvelles propositions sur le futur baccalauréat ont été présentées hier. Chargé par le ministre de l’Education nationale de mener le chantier sur la réforme de l’examen, Pierre Mathiot a reçu hier des syndicats et organisations pour échanger sur les pistes de travail de la mission, indique l’AEF.

Le contrôle continu n’aurait qu’un faible poids

Parmi les mesures présentées aux syndicats, Pierre Mathiot a notamment évoqué l’idée d’organiser des épreuves ponctuelles comptant pour l’examen, à la fin de chaque semestre de terminale. Toutefois, les syndicats précisent que cette mesure reste aujourd’hui en discussion, du fait de la charge de travail représentée par l’organisation de ces épreuves dans les établissements. Un barème national et une banque de sujets nationaux seraient mis en place, et les copies seraient anonymisées.

Le contrôle continu pourrait quant à lui peser assez peu, ou même pas du tout, dans la moyenne finale, cette question restant elle aussi ouverte.

Des épreuves terminales organisées en mai

Les épreuves terminales, au nombre de 4, sont maintenues, mais leurs dates seraient décalées. Les épreuves portant sur le couple de matières majeures auraient lieu en mai, afin d’être prises en compte dans la procédure Parcoursup d’orientation dans l’enseignement supérieur. L’épreuve orale et la philo se dérouleraient toujours en juin.

Pierre Mathiot envisage également de réorganiser les années de lycée en semestres, au lieu de trimestres actuellement.

Il y a quelques jours l’universitaire avait annoncé vouloir mettre fin aux épreuves de rattrapage du bac, très lourdes à organiser , pour les remplacer par un « examen attentif » du livret scolaire. En décembre, il avait présenté les premiers contours du futur examen : quatre épreuves terminales, dont deux portant sur des matières « majeures » choisies par le lycéen, une épreuve orale, et une épreuve de philosophie. Des pistes critiquées notamment par l’ancien président des Cahiers pédagogiques Philippe Watrelot, qui a dénoncé une résistance du « vieux lycée » et une réforme « très complexe », « avec du ‘gras’ partout ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.