100 nouveaux « lycées connectés » ouvriront dans le Grand Est à la rentrée 2018

Manuels scolaires remplacés par des ressources numériques, vidéos projecteurs interactifs et wi-fi partout, la région Grand-Est poursuit son projet "lycée 4.0".

Image d'illustration/Crédit : Shutterstock

Image d’illustration/Crédit : Shutterstock

Jusqu’à cent nouveaux établissements volontaires intégreront le dispositif lycées 4.0, mis en place dans le Grand-Est à la rentrée 2018. C’est ce qui a été décidé d’après le budget primitif du conseil régional adopté le vendredi 22 décembre 2017.

Lycées 4.0

Depuis septembre 2017, la Région teste son dispositif lycée 4.0 dans cinquante lycées volontaires.  Le concept est simple : chaque élève est équipé numériquement et participe aux cours grâce à son matériel. Les élèves en disposant peuvent venir avec leurs propres outils, les autres doivent s’en procurer – des aides de la région sont disponibles dans certains cas.

Dans les établissements concernés par le projet, les manuels scolaires sont donc remplacés par des ressources numériques. Des vidéos projecteurs interactifs sont installés dans toutes les salles et de nombreuses bornes wi-fi permettent une connexion optimisée. Pour l’année scolaire 2018,  un montant de 20,6 millions d’euros de crédits d’investissement seront alloués au plan numérique. Une somme d’argent importante pour une région qui compte consacrer en moyenne 300 millions d’euros à ses lycées.

Le groupe socialiste demande un moratoire

L’objectif de la Région est la généralisation du projet à l’horizon 2020. Pourtant le groupe socialiste élu au conseil régional fait un bilan négatif de cette phase de test. « Dès l’annonce du projet, nous avons fait part de nos inquiétudes à la fois sur la mise à niveau technique des établissements, le reste à charge d’acquisition des outils trop important pour les familles, et l’absence de formation pour franchir un vrai palier pédagogique. Aujourd’hui, malheureusement, les faits nous donnent entièrement raison », déclare Bertrand Masson (PS, Meurthe-et-Moselle) à AEF.

Le groupe PS a donc demandé un moratoire sur la question. Une option qui n’est pas envisagée par le président de Région Jean Rottner (LR), même si ce-dernier reconnaît « quelques difficultés » dans la mise en œuvre du projet. L’élu Les Républicains a ainsi réaffirmé sa « ferme intention » de poursuivre le déploiement de son plan numérique, en « lançant un nouvel appel à candidature en janvier ».

1 commentaire sur "100 nouveaux « lycées connectés » ouvriront dans le Grand Est à la rentrée 2018"

  1. Moro  8 janvier 2018 à 19 h 52 min

    « Les manuels scolaires sont donc remplacés par des ressources numériques. »
    Qui les fabrique ? Qui les sélectionne, les organise ? On manque d’enseignants qui sachent gérer des classes, on va les mettre derrière des machines pour construire des contenus ? Avec quelle expérience ?

    Quid des éditeurs, qui font ce travail de sélection des auteurs les plus qualifiés, lesquels font des recherches des documents les plus forts, des démarches les plus efficaces, et sont rémunérés par les ventes de livres, marché très concurrentiel qui garantit une qualité de production optimale et diversifiée.

    A un moment où l’état manque de moyens on veut en quelque sorte nationaliser la production de manuels scolaires par le numérique ? Absurde.

    En revanche, pousser les éditeurs vers le numérique, accroître la taille des tuyaux vers et dans les établissements, oui, mais il faut faire en sorte que les enseignants sachent profiter de ces ressources. J’ai vécu toutes les formations informatiques dans l’enseignement. Elles n’ont d’effet sur les personnels enseignants non matheux et non techniques, que sur 2 ou 3% des professeurs dans le meilleur des cas…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.