collègeAvec son dispositif « Devoirs faits », Jean-Michel Blanquer veut permettre aux élèves (en particulier les collégiens) de faire leurs devoirs à l’école, et non chez eux.

Les « Devoirs faits », dès la rentrée 2017 ?

« Il est important que chaque enfant puisse travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse », estime le ministre de l’Education nationale dans Les Echos.

Cette mesure, qui rejoint une promesse du programme d’Emmanuel Macron sur « les études dirigées », devrait être mise en place dès la rentrée 2017. Ainsi, Jean-Michel Blanquer explique à Europe 1 « faire le maximum pour que ce soit dans le maximum de collèges à la rentrée prochaine. On travaille d’arrache-pied pour arriver à des résultats de ce type qui vont changer le quotidien des familles ».

« Une société qui est autour de son école, et qui l’aide »

Mais quid de l’encadrement des collégiens ? Pour le ministre, « la notion d’étude dirigée, si l’on reprend ce terme ancien, va nous conduire à mobiliser des professeurs pour des heures supplémentaires ». Mais Jean-Michel Blanquer annonce aussi tout « un éventail d’intervenants ».

Ainsi, explique-t-il au micro d’Europe 1, « avec les professeurs et les assistants d’éducation, une grande mobilisation du service civique sera lancée pour avoir plusieurs milliers de volontaires jeunes, en train de finir leurs études, à qui nous proposerons ces missions ».

« C’est très significatif de cette école de la confiance que je souhaite faire avancer, c’est-à- dire une société qui est autour de son école, et qui l’aide », conclut le ministre.